lundi 20 novembre 2017

Maroc/AIEM : Une initiative pour consacrer l’ouverture sur l’Afrique

L’Association des Ingénieurs de l’Ecole Mohammadia (AIEM) vient de lancer, à Rabat, l’initiative «Engineer 4 Africa» et a annoncé la création d’un Bureau régional africain, en vue de consacrer son ouverture sur l’Afrique.
Consciente de la responsabilité portée par l’ingénierie africaine dans la réussite des défis de développement du continent, notamment en tenant compte du grand déficit que connaît l’Afrique en termes d’ingénieurs, l’AIEM a lancé cette initiative pour attirer l’attention des différents acteurs concernés sur la nécessité d’allouer une grande importance à la question de la formation des ingénieurs en Afrique et de renforcer les liens de coopération entre les différents intervenants en matière d’ingénierie africaine, en vue de l’ériger en une véritable force de développement, indique un communiqué rendu public lors du Congrès national de l’AIEM, tenu sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.
A travers le lancement de cette initiative, l’AIEM souhaite s’inscrire dans trois agendas connectés et complémentaires, à savoir l’Agenda 2030 pour le développement durable, adoptée en 2015; l’Accord de Paris sur le climat, adopté en 2015 et dont l’opérationnalisation a commencé à la COP22 à Marrakech qui a placé l’Afrique au cœur des négociations; et l’Agenda 2063 «L’Afrique que nous voulons», qui est un cadre stratégique partagé pour une croissance inclusive et un développement durable.
«Engineer 4 Africa» ambitionne d’apporter des réponses concrètes aux grands défis de développement de l’ingénierie africaine, levier indispensable pour la croissance socio-économique du continent. Elle traitera des questions liées au renforcement des structures de formation et d’adaptation de celles-ci aux besoins réels du continent, la consolidation de la collaboration et de la mutualisation des moyens de formation entre pays africains et le développement et la généralisation des expériences de transfert du savoir et des compétences, outre la mise à profit des nouvelles tendances technologiques mondiales pour l’accélération du développement durable en Afrique.

Hamid Dades

Voir aussi

Maroc/ONHYM : Seferif cherche preneur

L’Office national des hydrocarbures et des mines (ONYM), dirigé par Amina Benkhadra, vient de lancer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.