Sécurité hydrique | Un engagement Royal “sans aucune défaillance”

Sécurité hydrique | Un engagement Royal “sans aucune défaillance”

Source de vie, l’eau, a, toujours bénéficié, d’un intérêt particulier de la part de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui a veillé, depuis Son accession au Trône de Ses Glorieux ancêtres, et en droite ligne du choix pionnier et visionnaire mis en œuvre depuis le début des années 60 par Son auguste Père, Feu SM le Roi Hassan II, que Dieu Le garde en Sa sainte miséricorde, à la préservation des ressources en eau au Maroc et à la valorisation de cette denrée précieuse, l’objectif étant d’assurer le bien-être des générations futures, mais aussi des générations présentes.

Illustration parfaite de cet engagement royal sans faille, le nouveau programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027, dont le Souverain a bien voulu donner, le 07 janvier dernier, Ses Hautes instructions pour la mise en œuvre, imprime une nouvelle impulsion aux efforts du Royaume dans la lutte contre les changements climatiques, la gestion et la mobilisation des ressources en eau, et l’accompagnement de la demande croissante pour cette ressource vitale.

Mobilisant des investissements de l’ordre de 115.4 milliards de dirhams, ce programme intégré, dont la convention-cadre de réalisation a été signée le 13 janvier 2020 sous la présidence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a été élaboré conformément aux Hautes orientations royales et en considération de la situation hydrique du Royaume et des études réalisées en la matière.

En fait, SM le Roi avait, lors du Conseil des ministres du 02 octobre 2017, attiré l’attention sur le problème de manque d’eau potable, d’eaux d’irrigation et d’eaux d’abreuvement, et avait donné Ses Hautes orientations au Chef du gouvernement pour qu’il préside une commission dédiée à ce sujet en vue de trouver des solutions adéquates.

C’est dans ce même cadre que le Souverain avait présidé, le 05 juin 2018, une réunion consacrée à la problématique de l’eau, au cours de laquelle SM le Roi avait pris connaissance des premières conclusions de la commission présidée par le Chef du gouvernement et donné Ses Hautes instructions pour la construction, dans les plus brefs délais et dans différentes régions du Royaume, de barrages de différentes capacités (grande, moyenne et petite), ainsi que des barrages collinaires et la mise en place éventuelle de stations de dessalement, tout en veillant à la poursuite du programme d’économie d’eau dans le domaine agricole.

L’intérêt particulier qu’accorde le Souverain à cette question s’est illustré de nouveau lors de la séance de travail présidée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le 18 avril 2019, et qui fut l’occasion de mettre l’accent sur la question de l’approvisionnement en eau dans les zones couvrant le Nord et Nord-Est du Royaume, et qui s’étendent d’Oujda à Tanger.

Ainsi, ces régions voient leurs besoins en eau plus que doubler en été et actuellement toute l’année, du fait du développement du tourisme et de la dynamique remarquable générée par les importants projets industriels déjà installés ou projets et emplois créés par ces domaines.

Au cours de cette séance de travail, Sa Majesté le Roi avait donné Ses Hautes Orientations au gouvernement à l’effet de finaliser le programme prioritaire national concernant l’eau et sa gestion, et qui devait accorder un intérêt particulier à la sécurisation de l’approvisionnement des centres qui connaissent un manque chronique d’eau.

Ces réunions furent couronnées par l’élaboration du programme d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027 qui s’articule autour de cinq principaux axes, à savoir l’amélioration de l’offre hydrique notamment par la construction de barrages, la gestion de la demande et la valorisation de l’eau notamment dans le secteur agricole, le renforcement de l’approvisionnement en eau potable en milieu rural, la réutilisation des eaux usées traitées dans l’irrigation des espaces verts, et la communication et la sensibilisation en vue de renforcer la conscience liée à l’importance de la préservation des ressources en eau et la rationalisation de son utilisation.

Au volet de l’amélioration de l’offre hydrique, le nouveau programme prévoit la construction de 20 grands barrages d’une capacité de stockage de 5,38 milliards de m3, ce qui permettra de porter la capacité de stockage globale du Royaume à 27,3 milliards de m3.

Le Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027 porte aussi sur l’exploration des eaux souterraines en vue de la mobilisation de nouvelles ressources, ainsi que la réalisation de nouvelles stations de dessalement d’eau de mer qui viendront s’ajouter à celles déjà opérationnelles à Laâyoune, Boujdour, Tan-Tan et Akhfenir et celles en cours de réalisation à Agadir et Al-Hoceima. De même, trois autres stations de dessalement sont programmées à Casablanca, Dakhla et Safi.

Le programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027 concernera, dans son volet relatif à l’approvisionnement en eau d’irrigation, une superficie globale de 510.000 Ha et bénéficiera à 160.000 agriculteurs. Ce volet porte notamment sur la poursuite de la réalisation du programme national d’économie d’eau d’irrigation, du projet d’aménagement hydro-agricole pour la sauvegarde de la plaine de Saiss et du projet de développement et de modernisation des petits et moyens périmètres d’irrigation, l’équipement de 350.000 Ha supplémentaires en système d’irrigation goutte-à-goutte, ainsi que le lancement du projet d’aménagement hydroagricole de la région Sud-Est à partir de la plaine du Gharb.

Le programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027 ambitionne aussi la généralisation de l’approvisionnement du monde rural en eau potable et la lutte contre la précarité que connaissent certaines régions notamment lors des périodes de sécheresse.

Ainsi, dans l’objectif de la généralisation des raccordements individuels à tous les centres ruraux et de l’approvisionnement en eau potable de tous les douars du Royaume, le nouveau programme concernera 659 centres ruraux et 7.876 douars.

En ce qui concerne la question de l’économie de l’eau potable, le programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027 vise l’amélioration du rendement des réseaux de distribution dans les villes et Centres urbains à hauteur de 78 pc à l’horizon 2027, avec une économie de près de 207 millions de m3 d’eau, l’optimisation des investissements relatifs aux infrastructures hydriques, la garantie de la poursuite de l’approvisionnement en eau potable et l’amélioration de la qualité des services.

Pour ce qui est de la réutilisation des eaux usées traitées, il a été procédé à l’adoption d’un programme national intégré d’assainissement liquide en milieux urbain et rural et la réutilisation des eaux usées traitées, qui s’assigne pour objectifs la poursuite de la réalisation de projets d’assainissement liquide au profit de 128 villes et centres urbains et l’équipement de 1.207 Centres ruraux en réseau d’assainissement, ainsi que la réutilisation des eaux usées traitées dans l’irrigation d’espaces verts.

Par ailleurs, c’est dans l’esprit du même programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation que s’inscrivent les projets hydrauliques, hydro-agricoles et d’eau potable initiés par SM le Roi, en janvier dernier, à Essaouira, notamment l’inauguration du barrage “Moulay Abderrahmane”, du projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre “Ksoub” à l’aval du nouveau barrage, et de projets d’eau potable qui concernent la réalisation d’une station de traitement des eaux du barrage “Moulay Abderrahmane”, la pose de conduites d’adduction de ses eaux, et le renforcement de l’accès à l’eau potable en milieu rural.

Il en est de même du projet lancé par le Souverain au mois de février dernier et portant sur la réalisation du réseau d’irrigation à partir de la Station de dessalement d’eau de mer d’Agadir.

En somme, le programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027 vient conforter le Royaume dans son action inlassable en faveur d’une gestion économique et rationnelle des ressources hydriques, au service d’un avenir durable pour les générations présentes et futures et en droite ligne avec la Vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

LR/MAP

Voir aussi

IRESEN | Le World Power-to-X Summit 2020 en décembre à Marrakech

IRESEN | Le World Power-to-X Summit 2020 en décembre à Marrakech

Le World Power-to-X Summit 2020, un carrefour pour les décideurs politiques, les leaders de l’industrie, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.