Omar Hilale souligne à Fès l’engagement du Maroc en faveur des valeurs universelles de la paix et la tolérance religieuse

ONU,Omar Hilale,Fès,Maroc,paix,tolérance,Religion,cultures,civilisations,monarchies,violence,Nations Unies,haine,Projet Aladdin,PUNESCO,Alliance,Dialogue,arabe,Occident,UNICEF,l’UNESCO,droits de l’Homme,Rabita Mohammadia,Oulémas

L’ambassadeur, représentant permanent du auprès de l’, a souligné, mercredi à Fès, l’engagement du Royaume en faveur des valeurs universelles de la paix, la coexistence pacifique, la tolérance religieuse et le dialogue entre les cultures et les civilisations.

“L’engagement du Royaume du en faveur des valeurs universelles de la paix, la coexistence pacifique, la tolérance religieuse, le dialogue entre les cultures et les civilisations ne date pas d’hier. Il est un héritage parrain de toutes les monarchies marocaines”, a affirmé M. Hilale, qui intervenait lors de la séance d’ouverture des travaux du symposium international de haut niveau célébrant le 5ème anniversaire du Plan d’action pour les chefs et acteurs religieux visant à prévenir l’incitation à la violence pouvant conduire à des atrocités criminelles “”.

En effet, et conformément aux hautes instructions royales, le a renforcé sa coopération avec les Nations Unies et toutes les agences pour la mise en œuvre efficace et efficiente du , et ce à travers plusieurs actions et initiatives, a ajouté M. Hilale.

Il s’agit, a-t-il poursuivi, notamment de la résolution historique de l’Assemblée générale 73/328 sur la promotion du dialogue interreligieux et interculturel et la tolérance dans la lutte contre les discours de haine, l’organisation d’une vidéoconférence de haut niveau sur le rôle des chefs religieux face aux multiples défis de la pandémie de COVID-19, l’adoption, à l’initiative du Maroc, par l’Assemblée générale de la résolution inédite 75/309, qui a proclamé le 18 juin de chaque année Journée internationale contre le discours de haine.

Lire aussi
L’Arabie saoudite réaffirme son soutien à la marocanité du Sahara et à l’initiative d’autonomie

M. Hilale a également cité l’organisation (conjointe du Maroc avec le Projet Aladdin de PUNESCO et l’Alliance des civilisations des Nations Unies) du Dialogue de Tanger qui a réuni plus de 80 dirigeants du milieu politique et universitaire, ainsi que des penseurs, leaders religieux et acteurs de la société civile. Il a, à cet égard, tenu à préciser que ce Dialogue a servi comme plateforme incontournable pour débattre de l’avenir des relations entre la région arabe et l’Occident et s’engager dans un dialogue ouvert afin de définir les paramètres d’un monde meilleur fondé sur les valeurs d’alliance, de solidarité humaine, de coexistence et de respect mutuel.

Le Maroc a tout récemment organisé, conjointement avec le Bureau pour la prévention du Génocide, un évènement de haut niveau sur le rôle de l’éducation pour s’attaquer aux causes profondes du discours de haine et faire progresser l’inclusion, la non-discrimination et la paix, a ajouté M. Hilale, soulignant que cette réunion a été marquée par la participation de hauts responsables onusiens, dont le Président de l’Assemblée générale, l’Alliance des Civilisations, l’, l’UNESCO, le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme et de représentants de la société civile.

Lire aussi
Sahara/Conseil de sécurité de l’ONU : Le Quai d’Orsay salue l’adoption de la résolution 2351

Tout en soulignant l’importance du , “un document pionnier et une feuille de route vivante et réactive pour sauvegarder les piliers de la paix et de la sécurité, respecter et promouvoir les droits de l’Homme et libertés fondamentales de tout un chacun, et stimuler le développement durable pour tous”, le diplomate a affirmé que, tant au niveau national, qu’international et surtout multilatéral, le Maroc n’a cessé d’affirmer son héritage historique et son choix stratégique, sous le leadership clairvoyant de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en tant que berceau d’une longue tradition de tolérance, de modération, de cohabitation et de dialogue entre les différentes cultures et religions.

Ce symposium international, de deux jours, est marqué par la participation de hauts fonctionnaires onusiens, de représentants du système des Nations Unies et d’autres organisations internationales, de responsables gouvernementaux marocains, d’acteurs religieux de la Rabita Mohammadia des Oulémas, de représentants de la société civile, d’experts et d’autres acteurs concernés ayant contribué à l’élaboration et à la mise en œuvre du “Plan d’action de Fès”.

LR/

Voir aussi

protection sociale,Skhirat,maroc,allocations familiales,Assurance Maladie,AMO

Skhirat | Les principales recommandations du Colloque international sur la protection sociale

Voici les principales recommandations les plus saillantes tirées des travaux du colloque international sur la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...