Maroc-Israël | Le ministre de la coopération régionale israélienne, Issawi Frej, en tournée au Maroc

ISRAËL,MAROC,Chambre de Commerce,NEWS,Issawi Frej

Le président de l’Association Marocaine des Présidents des Conseils Communaux (AMPCC) et maire de , Mounir Laymouri, s’est entretenu le 24 juillet avec le ministre de la coopération régionale israélienne, Issawi Frej, qui entamait ainsi une visite de travail au , devant durer 4 jours.

Cette réunion a été l’occasion d’échanger sur les modalités de coopération dans le domaine de gestion des affaires locales, de gouvernance territoriale, d’appui aux mécanismes de développement local durable, ou encore de promotion de l’investissement en matière de territoire, d’énergies renouvelables et de transition numérique, selon un communiqué de l’AMPCC. MM. Laymouri et Frej, ainsi que la délégation qui l’accompagne, ont ensuite effectué une visite dans les ruelles de la vieille ville et les espaces urbains de .

La visite au du ministre de la coopération régionale israélienne, intervient après celle du président de l’Association Marocaine des Présidents des Conseils Communaux en Israël qui avait eu lieu du 12 au 15 Juillet, à l’invitation du Président de la Fédération Israélienne des autorités locales. Avant d’entamer sa tournée, IssawiFrej a salué le comme étant «un modèle de cohabitation entre personnes de diverses religions». Il a expliqué s’y rendre pour «développer des initiatives communes dans le domaine de la culture, des communications, des sports».

Le lendemain, 25 juillet, programme chargé à Casablanca et Rabat. Notamment, une visite chez la Maire de Casablanca, une autre au siège du Groupe écomédia et, à Rabat, unpartenariat entre les universités et les établissements de recherche marocains et israéliens,qui a été au centre d’un entretien entre le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Abdellatif Miraoui et le ministre Issawi Frej.

Lors de cette rencontre, les deux parties ont évoqué la coopération dans les domaines des nouvelles technologies, de la digitalisation et de l’intelligence artificielle, outre la formation de doctorants nouvelle génération et l’échange d’étudiants, d’expertises et de connaissances.

Le même jour à Rabat, le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, s’est entretenu, à son tour, avec Issawi Frej. Dans un communiqué, le ministère indique que cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une dynamique de relations entre le Maroc et Israël depuis la signature en 2020 de l’accord tripartite, Maroc-Israël-USA. Cette dynamique tire sa force de l’attachement solide de la communauté juive d’origine marocaine au Royaume et des liens indéfectibles entre cette communauté, y compris celle présente en Israël, et la personne de Sa Majesté le Roi.

Les deux parties ont discuté des questions relatives à la entre les deux pays, notamment les domaines de la jeunesse et de la culture, où un aperçu des programmes d’action du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication a été présenté.

A cet égard, poursuit la même source, il a été souligné la nécessité de former des équipes conjointes entre les deux ministères pour élaborer un programme conjoint d’organisation de sessions d’été dédiées aux jeunes marocains et israéliens pour découvrir les cultures des deux parties. M. Bensaid a mis l’accent, dans la foulée, sur la nécessité d’accorder une attention à la programmation et aux jeux vidéo, en raison de leur importance primordiale, d’autant plus que le Maroc dispose d’un potentiel humain important dans ce domaine. Une visite à la MAP et une rencontre avec des médias marocains, dans le cadre d’un «Forum Régional des femmes journalistes» ont suivi.

Lire aussi
Maroc-Belgique | Signature d'une convention en matière de sécurité sociale

Les 26 et 27 juillet, la visite du ministre Issawi Frej s’est poursuivie par une visite à , carrefour par excellence des civilisations et havre des valeurs universelles et de coexistence entre les différentes religions monothéistes. Le ministre Frej et la délégation l’accompagnant ont été accueillis, dans une ambiance de convivialité et de fraternité, à l’espace emblématique Dar Souiri, par le président du conseil communal d’, Tarik Ottmani, en présence du Conseiller de SM le Roi et Président-Fondateur de l’Association -Mogador, André Azoulay, et d’autres acteurs locaux.

S’exprimant à cette occasion, M. Frej s’est félicité de l’accueil chaleureux qui lui a été réservé dans cette Cité millénaire, mettant en avant l’identité plurielle du Royaume aux multiples affluents (arabe, amazighe, juif, andalous…), et dont les racines ont été irriguées par les ruisseaux du multiculturalisme. Il a, dans la foulée, mis en relief la singularité du modèle marocain de coexistence et de convergence des religions, ce qui traduit, a-t-il expliqué, la sagesse et la vision clairvoyante et éclairée de Sa Majesté le .

Soulignant que l’ensemble des religions monothéistes sont au service de l’Humanité, M. Frej a conclu en faisant part de son immense joie quant à cette invitation qui lui a permis de découvrir cette cité symbolique, dont la notoriété a dépassé les frontières nationales.

Au menu du déplacement à Essaouira du ministre israélien de la Coopération régionale figurait aussi une visite à l’espace emblématique «BaytDakira» et à certains sites dans l’ancienne médina qui est en train de s’offrir un nouveau lifting à la faveur du programme complémentaire de réhabilitation et de mise en valeur de ce tissu urbain (2019-2023).

Dans une déclaration à la presse à l’issue de sa visite à cet espace spirituel et patrimonial de préservation de la mémoire judéo-marocaine qu’est «BaytDakira», le responsable israélien a expliqué que cette immense portée historique et cette grande symbolique que revêt ce haut lieu, suscite espoir et inspiration.

Dans ce sillage, il a fait savoir que son département a décidé de participer, de soutenir et de contribuer de manière claire et effective à l’organisation du festival «Les Andalousies atlantiques», prévu en octobre prochain, faisant part de son souhait de voir sa participation à cette manifestation culturelle de renommée contribuer au renforcement du rapprochement entre Israël et le Maroc.

Au cours de la visite de Issawi Frej à BaytDakira, qui s’est déroulée en présence de la délégation l’accompagnant, du président du conseil communal d’Essaouira et de différents acteurs, des explications exhaustives ont été présentées par le Conseiller de SM le Roi et Président-Fondateur de l’Association Essaouira-Mogador, André Azoulay, sur l’emblématique Synagogue «SlatAttia», ainsi que sur la richesse et la diversité du patrimoine culturel et cultuel de la communauté juive marocaine qu’abrite cet espace spirituel.

M. Azoulay a également apporté des éclaircissements sur les divers objets, textes, photos et le film de l’exceptionnelle saga du Judaïsme dans la ville d’Essaouira et de ses patrimoines: du cérémonial du thé à l’art poétique hébraïque, de l’orfèvrerie du filigrane de l’or et de l’argent à la broderie et à la confection de somptueux caftans, des arts culturels à la littérature et des rituels souiris à la synagogue aux grands comptoirs du négoce qui ont fait le rayonnement de Mogador au 18ème et 19ème siècle.

LR

Voir aussi

Economie,Croissance,Maroc,finances

Maroc | La croissance économique prévue à 1,5% en 2022 (Gouvernement)

La ministre de l’Economie et des finances, Nadia Fettah, a indiqué, mercredi à Rabat, que …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...