Manar Slimi, politologue

Manar Slimi, politologue

«Le retour du Maroc à l’UA annonce la ‘‘fin de la récréation’’ pour l’Algérie et son Polisario».

Le retour du Maroc à l’Union Africaine (UA) oblige-t-il le Royaume à reconnaître l’auto-proclamée RASD qui siège au sein de cette institution panafricaine? A cette question, les ennemis du Maroc, à leur tête l’Algérie, répondent par l’affirmative. Du point de vue des politologues et des spécialistes en droit international, réintégrer l’UA n’oblige pas le Maroc à reconnaître une entité créée de toutes pièces par le régime militaire algérien et l’ancien dictateur libyen, Mouammar Kadhafi. Eclairage avec Manar Slimi.

La Réintégration du Maroc au sein de l’Union Africaine (UA) oblige-t-elle le Royaume à reconnaître l’auto-proclamée RASD comme membre de l’UA?

En réintégrant l’Union Africaine (UA), le Maroc ne reconnaît en aucun cas la RASD, créée par l’Algérie et l’ancien régime militaire libyen de Mouammar Kadhafi qui l’ont imposée en tant que membre de l’Organisation de l’Union Africaine (OUA), avant que celle-ci ne change de nom, en 2002, pour devenir l’UA. La présence de l’auto-proclamée RASD au sein de l’UA a fait l’objet d’un long débat à l’intérieur même de cette institution panafricaine. Une poignée de pays africains soutiennent toujours cette pseudo-république, tandis que la majorité des membres de l’UA ne reconnaissent pas les séparatistes soutenus par un régime algérien dépassé par les évènements.

Pourquoi l’Algérie appréhende-t-elle le retour du Maroc à l’UA?

En effet, l’Algérie appréhende le retour du Maroc à l’Union Africaine. Cette appréhension est due au fait que les arguments, qu’elle présente contre le Maroc et sa réintégration au sein de l’UA, ne tiennent pas la route du point de vue du droit international, ni même de l’Acte constitutif de l’UA. Le retour du Maroc à l’Union Africaine annonce «la fin de la récréation» pour l’Algérie et son Polisario.

D’aucuns estiment qu’entre le Maroc et le Polisario, la bataille doit se jouer au niveau médiatique. Qu’en pensez-vous?

Le Maroc est appelé à renforcer sa stratégie offensive contre les ennemis de son intégrité territoriale à l’intérieur de l’UA. Cette offensive doit passer, d’abord et avant tout, par une approche médiatique à l’instar de ce que font les Algériens qui, par le biais de leur presse, passent aux yeux de certains pays africains et occidentaux comme défenseurs du droit des peuples à l’indépendance, alors que tout le monde sait pertinemment que le régime algérien incarne tout le contraire de ce principe universel.

La victoire du Maroc se limite-t-elle au retour à l’UA?  

Le retour du Maroc à l’UA est acquis du fait du large soutien dont jouit le Royaume, dans ce sens, à l’intérieur de cette institution panafricaine. Néanmoins, cette réintégration ne sera que le début d’une bataille juridique de longue haleine. Le plus important à faire, après la reprise de son siège à l’UA, est que le Maroc agisse de l’intérieur de l’Union Africain, pour que soit gelée l’adhésion de la RASD et donc du Polisario à cette institution.

Propos recueillis par: Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Etat d’urgence sanitaire, délais légaux… : Chakir Fettouh fait le point !

Etat d’urgence sanitaire, délais légaux… : Chakir Fettouh fait le point !

Au Maroc, les délais prévus par les lois et les textes réglementaires sont suspendus jusqu’à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.