mardi 21 novembre 2017

UA/Sahara : Le Niet des Etats membres

Une vingtaine de pays membres de l’UA (Union Africaine) ont émis, à Addis-Abeba, une forte réserve à la décision du Conseil de paix et de sécurité de l’UA sur le Sahara, qui a appelé le Maroc et l’auto-proclamée «RASD» à s’engager dans des pourparlers directs et sérieux et à apporter la coopération nécessaire aux organes politiques de l’UA, à la Commission et au Haut Représentant de l’UA pour le Sahara.
Se félicitant du retour du Royaume du Maroc au sein de sa famille africaine, retour qui accroîtra les capacités de l’UA à faire face aux différents défis et crises diverses qui secouent le Continent, la Conférence a appelé à une solution mutuellement acceptée pour résoudre le conflit artificiel autour du Sahara.
Saluant également la nomination par le Secrétaire Général de l’ONU d’un nouveau représentant, accepté par les parties au conflit, en la personne de Horst Kohler, ancien président d’Allemagne, la Conférence engage les présidents de l’UA, le président guinéen Alpha Condé, et de la Commission de l’Union africaine (CUA), le tchadien Moussa Faki Mahamat, sur la base de l’accord-cadre signé entre l’UA et l’ONU, le 19 mai 2017 à New York, à assurer le soutien approprié  aux actions et efforts des Nations Unies pour parvenir à un accord sur une solution consensuelle et définitive du conflit ; et à encourager les parties, aujourd’hui présentes toutes les deux au sein de l’UA, pour coopérer loyalement en vue du succès du nouveau processus.
La nouvelle vision de l’UA sur le conflit du Sahara, exprimée solennellement à l’ouverture de ses assises africaines, intervient grâce aux efforts et à la crédibilité dont jouit le Maroc et aux initiatives royales hautement saluées par les leaders africains, ainsi que ses actions inlassables en faveur du développement durable du continent africain.

HD

Voir aussi

Nomination : Abdelilah Tahani à la tête de la BNRM

Le ministre de la Communication et de la Culture, Mohamed Laarej, vient de  procéder à …

2 Commentaires

  1. Les Africains ont compris la magouille d’un régime dictateur d’alger qui a inventé une organisation térroriste pour nuire à un pays voisin

    • Comme elle a fait pour toute les autres Groupes terroristes au Sahel (AQMI, BOKO HARAM, Al Qaïda au Maghreb islamique, …)Bien qu’implantée dans la partie saharienne de l’Algérie, l’organisation opère dans toute la zone du sahel pour nuire et affaiblir ses voisins pour mieux les commander depuis Alger,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.