Le Maroc Post-COVID-19 | La feuille de route du PPS

 

La lutte contre les répercussions négatives de la pandémie du nouveau Coronavirus (Covid-19) requiert un contrat politique nouveau et l’élaboration d’un plan économique, social et écologique ambitieux, a affirmé le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) dans la déclaration finale de la session extraordinaire de son Comité central, tenue samedi 16 mai 2020, en visioconférence. 

Après l’audition du rapport présenté par le Secrétaire général du PPS, Mohamed Nabil Benabdallah, dans lequel il a exposé les principales caractéristiques du contexte actuel pandémique au Maroc et ses perspectives à venir, enrrapport avec la situation internationale inédite résultant de cette pandémie, le Comité central du PPS a appelé à la mise en place d’une série de mesures et de décisions visant à permettre au Maroc de sortir renforcé de la crise sanitaire actuelle due au nouveau Coronavirus (Covid-19).

Élaborer un nouveau pacte politique 

Le PPS a ainsi appelé à l’élaboration d’ »un contrat politique nouveau qui se fonde sur un pacte social, l’approfondissement de la démocratie, des libertés et de l’égalité totale entre les sexes », dans le souci de renforcer l’homogénéité nationale dans le cadre d’un modèle de développement alternatif.

Le Parti du Progrès et du Socialisme a aussi plaidé en faveur de « la mise en œuvre d’une approche territoriale performante ayant pour fondement la décentralisation et la régionalisation véritable, et à l’élaboration d’un plan économique, social et écologique ambitieux.

Réviser les priorités nationales 

Mettant l’accent sur le besoin de réviser les priorités nationales, l’adoption d’approches financières, budgétaires et fiscales rénovées, le PPS a préconisé le renforcement de la place et du rôle de l’investissement public et du secteur public dans la relance de l’économie nationale et la promotion de la commande publique, en parfaite complémentarité avec l’appui nécessaire à apporter au secteur privé.

Cette session du comité central du PPS, centrée sur les retombées de la pandémie du Corona, a été marquée par la présentation d’un rapport consacré à la situation actuelle et les perspectives d’avenir, en rapport avec la situation internationale inédite résultant de cette crise.

Renforcer l’élan de solidarité  

Le parti a, par la même occasion, salué les larges contributions de solidarité dans le cadre du fonds dédié à la lutte contre le nouveau coronavirus, lesquelles ont permis à l’État de prendre des mesures économiques et sociales de soutien à ceux qui ont perdu leurs emplois et aux couches sociales précaires et pauvres, qu’au profit de l’entreprise nationale. Le PPS a également rendu hommage à tous ceux au front dans la bataille contre le Covid-19, et à leur tête les femmes et les hommes de la santé, de la sécurité, de l’enseignement et de l’ensemble des services indispensables.

Encourager l’innovation

Le PPS a en outre, dit apprécier « l’utilisation innovante des capacités industrielles nationales, du regain de confiance entre le citoyen et l’État et la réhabilitation du service public à travers le rôle avant-gardiste qu’il a joué dans la lutte contre la pandémie ».

Construire une économie plus forte 

Pour le Parti du progrès et du socialisme, le Maroc de demain doit être capable de construire une économie plus forte dans laquelle l’Etat joue un rôle axial et stratégique et au sein de laquelle le secteur public occupe une position de premier plan à côté d’un secteur privé national, productif et responsable socialement et écologiquement ».

Enfin, la déclaration finale ayant sanctionné la session extraordinaire du Comité central du parti, a souligné « la disposition du parti à poursuivre sa contribution à un débat clair, sérieux et responsable au sujet du Maroc de demain » qui rompt avec la « précarité sociale dévoilée au grand jour par cette pandémie ».

LR

Voir aussi

Guergarate La Chambre des représentants

Guergarate | La Chambre des représentants souligne la légitimité des actions du Maroc

La Chambre des représentants a souligné, vendredi, la légitimité des actions menées par le Maroc, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.