Le chantier de la transition numérique est une priorité de l’action gouvernementale

Le chantier de la est érigé en priorité par le gouvernement, vu l’importance de la digitalisation de l’administration pour le renforcement de l’efficacité, de la transparence et de la confiance entre l’administration et le citoyen, a affirmé le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch.

S’exprimant, mardi, à l’Institut Technopolis de Sala Al Jadida à l’occasion du lancement par le ministère de la Justice de quatre nouveaux services numériques, M. Akhannouch a salué les efforts entrepris par le ministère en vue d’adhérer au chantier de la , à travers la généralisation des services numériques et la simplification des procédures et mesures administratives au profit des usagers du secteur de la Justice.

Après avoir évoqué les différents défis imposés par la pandémie et l’impératif de les transformer en opportunités, il a souligné que le gouvernement s’est attelé à opérer une révolution numérique au sein des administrations publiques, d’où l’idée de la création du ministère délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de la et de la Réforme administrative, pour élaborer des plans d’action et des stratégies en vue de la mise en place de services numériques au sein des différents établissements et administrations publics et privés.

Signature d’un mémorandum d’entente entre les ministères de la Justice du Maroc et d’Israël

En application des Hautes Orientations Royales, notamment celles contenues dans le message adressé par SM le Roi aux participants au Forum national de la haute fonction publique (Skhirat 2018), des objectifs du Nouveau modèle de développement et des engagements du programme gouvernemental 2021-2026, l’Exécutif a érigé la réforme de l’administration publique en pilier de tout développement économique et social, et ce à travers la promotion de l’efficacité, le rapprochement des services administratifs des usagers et l’amélioration de ces services via l’accélération de la mise en oeuvre du chantier de la transition numérique.

Le Chef du gouvernement a estimé que cette initiative du ministère de la justice est un pas en avant dans la mise en oeuvre de la vision de l’Exécutif en matière de transition numérique et un élément essentiel sur la voie de la digitalisation de l’administration judiciaire afin de permettre aux citoyens d’accéder aux services judiciaires.

Il s’est ainsi félicité du lancement par le ministère de différents services numériques, tels que le casier juridique électronique, le portail référentiel électronique du personnel judiciaire, le service du paiement électronique des amendes pour les infractions liées au code de la route ainsi que le service de centre d’appels visant à assurer une communication efficace entre les citoyens et tous les acteurs du système judiciaire.

Les Marocains de Londres se mobilisent pour défendre l’accord d’association Maroc-GB

LR/MAP

Voir aussi

Sahara,ONU,États-Unis,Las Palmas

Sahara | L’ONU doit avancer vers une solution d’autonomie sous souveraineté marocaine

L’ancien ambassadeur des États-Unis au Maroc (1997-2001), Edward Gabriel, a appelé, jeudi, le Conseil de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...