L’Académie Hassan II des Sciences et Techniques remet des allocations d’excellence aux lauréats du CGST

L’Académie Hassan II des Sciences et Techniques a organisé, mardi à Rabat, la rencontre annuelle des lauréats du Concours général en sciences et techniques (CGST) au titre de 2023, auxquels elle a décerné des allocations d’excellence couvrant la totalité de la durée de leurs études supérieures.

S’exprimant à cette occasion, le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, a affirmé qu’il s’agit d’une initiative extrêmement importante qui promeut l’excellence et appuie la mise à niveau du système de la recherche scientifique et académique au Maroc.

Se disant fier de voir plusieurs lauréats du CGST percer dans les plus grandes universités et écoles internationales, M. Benmoussa a mis l’accent sur l’intérêt particulier qu’accorde son département à la promotion de l’excellence académique, notamment à travers la mise en place des mécanismes éducatifs et organisationnels, la garantie des moyens financiers permettant d’atteindre les objectifs escomptés et l’ouverture sur les partenaires institutionnels dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Le ministre a aussi félicité les lauréats pour leurs parcours scolaires distingués et les parents et tuteurs pour les résultats excellents réalisés par leurs enfants, souhaitant aux nouveaux bacheliers davantage de réussite dans leurs parcours scolaire, universitaire et professionnel.

Leila Slimani décorée

S’adressant aux bacheliers, à leurs tuteurs et aux invités, le secrétaire perpétuel de l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques, Omar Fassi Fehri, a, pour sa part, soutenu que les lauréats du CGST sont les ambassadeurs de l’école marocaine et les représentants des établissements qui les ont formés aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale.

Cette bourse, qui représente le couronnement d’une étape de vie, est une porte vers un avenir académique et universitaire aux perspectives prometteuses, a-t-il assuré, évoquant les brillantes carrières internationales d’anciens lauréats du Concours.

M. Fassi Fehri a, ainsi, noté que parmi les nombreuses et importantes missions qui lui incombent, l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques est appelée à contribuer à l’élaboration d’une politique des ressources humaines scientifiques, de nature à attirer des éléments de valeur à investir le monde de la science et de la technologie.

Il a également passé en revue les principaux objectifs de ce programme d’allocations d’excellence, dont l’appui des efforts du gouvernement, particulièrement ceux des départements ministériels de l’Éducation nationale et de l’enseignement supérieur, visant à développer l’enseignement des sciences et la recherche scientifique, la promotion de l’excellence, la formation d’une élite scientifique marocaine susceptible d’être primée internationalement, et le renforcement de la communauté scientifique nationale par de jeunes potentialités, de très haut niveau de compétence.

Nouveau modèle de développement | La CSMD reprend ses tournées régionales par une visite à Laâyoune

Chaque année après les résultats du baccalauréat, le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports organise le Concours Général des Sciences et Techniques, au terme duquel sont retenus les quatre premiers en mathématiques et les deux premiers dans chacune des filières, physique, sciences de la vie et de la terre et sciences de l’ingénieur.

À ces dix lauréats, l’Académie accorde une allocation d’excellence couvrant la totalité de la durée des études supérieures jusqu’au doctorat, sous réserve de garder un très haut niveau d’excellence pendant toutes leurs études supérieures.

Depuis la mise en place de ce système en 2010, quelque 118 lauréats (85 garçons et 33 jeunes filles), dont 53 poursuivaient leurs études dans de bonnes conditions et ont continué de mériter de l’allocation d’excellence.

LR/MAP

,

Voir aussi

La Chambre des conseillers et le Parlement latino-américain renforcent leur coopération

La Chambre des conseillers et le Parlement latino-américain renforcent leur coopération

La Chambre des conseillers et le Parlement d’Amérique latine et des Caraïbes (Parlatino) ont signé, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...