Flash Infos

La résolution du PE sur le Maroc contredit les conventions internationales et porte atteinte à la souveraineté du Royaume

L’Association des avocats marocains et d’origine marocaine exerçant à l’étranger a exprimé son rejet et sa condamnation de la récente résolution du Parlement européen sur le Maroc qui ”contredit les conventions internationales et porte atteinte à la souveraineté du Royaume, en particulier au pouvoir judiciaire’’.

Cette résolution, émanant d’une institution qui se considère comme une protectrice des droits et de la démocratie, est ‘’inacceptable’’, a indiqué l’Association dans un communiqué adressé à la MAP, notant que la décision du Parlement européen ‘’porte atteinte à la souveraineté des États et constitue une violation des dispositions de la résolution 2131 du Conseil de sécurité de 1965, qui consacre le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des États’’.

L’association a exprimé son ‘’étonnement’’ face à la manière dont le Parlement européen “est tombé dans le piège de certains secteurs manipulés pour porter atteinte à la souveraineté du Royaume du Maroc et se positionner en juge et observateur d’un pays souverain’’.

Maroc-Espagne | PORTNET et le port de Huelva promeuvent la numérisation des chaînes maritimes portuaires

Le Parlement européen devait “se préoccuper de la crise étouffante que traverse la société européenne (…) et protéger les droits des migrants et limiter les politiques de haine, au lieu de nuire à la souveraineté des États”, a insisté la même source.

L’association a souligné que le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire au Maroc, comme d’autres pays, n’a pas besoin de leçons du Parlement européen, et toute intervention de ce genre est “ridicule et inacceptable, car elle est considérée comme une atteinte à son indépendance et à son intégrité” et une ‘’violation du traité européen sur l’indépendance de la justice’’.

A cette occasion, l’Association des avocats marocains et d’origine marocaine exerçant à l’étranger a salué les précieux efforts déployés par le Conseil Supérieur du pouvoir judiciaire, exprimant son entière confiance dans la justice marocaine et son rejet catégorique de toutes sortes d’atteintes à cette institution considérée comme la principale garante des droits et libertés.

Coronavirus/ Maroc | 2.423 nouveaux cas en 24H

Le Parlement du Royaume du Maroc a annoncé lundi sa décision de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen en les soumettant à une réévaluation globale, visant à prendre des décisions fermes et appropriées, suite aux dernières positions du Parlement européen à l’égard du Maroc.

Le Parlement marocain rejette l’instrumentalisation et la politisation d’affaires relevant de la compétence de la justice pénale et du droit commun ; affaires ayant fait l’objet de poursuites voire de condamnations pour des faits n’ayant aucun lien que ce soit avec une activité journalistique ou la pratique de la liberté d’opinion et d’expression.

LR/MAP

Voir aussi

CSPJ,Parlement européen,Maroc

Le CSPJ condamne vivement les allégations sans fondements contenues dans la résolution du PE du 19 janvier

Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a exprimé samedi sa vive condamnation des allégations …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...