La justice espagnole ouvre une procédure contre le dénommé Brahim Ghali pour faux et usage de faux

Crise Maroc-Espagne,Brahim Ghali,Algérie,Polisario,Sahara marocain,international,europe

Le tribunal d’instruction numéro 3 de Logroño a ouvert une procédure préliminaire contre le chef des milices du polisario, le dénommé Brahim Ghali, pour falsification d’un document de voyage avec lequel il a pu entrer dans le territoire espagnol le 18 avril dernier.

Cette décision a été prise suite à une plainte déposée par le syndicat des fonctionnaires espagnols Manos Limpias, a-t-on appris, mercredi, auprès de la partie plaignante.

“Les faits tels que présentés renferment des indices qui font état de l’existence présumée d’un délit de falsification d’un document public”, indique le juge dans son arrêt.

Dans ce cas, argumente le juge, “il y a lieu d’ouvrir une procédure préliminaire” contre le dénommé Brahim Ghali.

Le chef des séparatistes a été admis le 18 avril à l’hôpital San Pedro de Logroño sous la fausse identité algérienne d’un certain Mohamed Benbatouch.

Les médias espagnols ont d’autre part fait état de l’existence d’autres documents, notamment à caractère médical dans lesquels le chef des séparatistes du polisario a été présenté sous le nom de Mohamed Abdellah.

LR/MAP

Voir aussi

Covid-19

Covid-19 | 376 nouvelles infections et plus de 6,8 millions de vaccinés

Un total de 376 nouveaux cas d’infection au nouveau coronavirus et de 341 guérisons a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.