La femme au Maroc | Si proche du but et si loin à la fois !

femme au Maroc,8 MARS

SPECIAL 8 MARS

Quelle frustration cela peut engendrer, d’être à la fois si proche et si loin en même temps, du but recherché? La réponse à cette question est à chercher auprès des femmes au Maroc.

Après des décennies de lutte et de sacrifices consentis pour se faire entendre et faire valoir ses droits au sein de la société, la femme marocaine est toujours confrontée à des stéréotypes qui ont la peau dure et qui n’acceptent toujours pas que les femmes soient traitées sur un pied d’égalité avec les hommes.

Beaucoup diront que balayer d’un revers de main les avancées réalisées au Maroc en matière d’égalité et de parité entre les hommes et les femmes est synonyme de nihilisme. Certes, il ne faut pas être négationnisme sur toute la ligne. Effectivement, la condition féminine a beaucoup évolué tout au long des vingt dernières années. Sous le règne de SM le Roi Mohammed VI, la femme marocaine a pu s’affranchir des jougs de l’interdit et de la servitude qui faisaient d’elle un simple objet au service de l’homme. Depuis 20 ans, les Marocains ont appris à mieux connaître, mais surtout à respecter la femme pour ses qualités intellectuelles ce qui était tout juste impensable dans un passé pas très lointain.

Lire aussi
Le gouvernement veille à assurer un environnement favorable à l’autonomisation des femmes marocaines

L’égalité entre les hommes et les femmes et l’élimination de toutes les formes de discrimination contre la gent féminine, au Maroc, sont des objectifs fondamentaux en matière de droits de l’homme auxquels le Royaume adhère de manière volontaire. Pourtant, les Marocaines continuent d’être régulièrement victimes d’atteintes à leurs droits fondamentaux, à cause de la persistance de vieilles idées et croyances ancestrales qui minimisent le rôle de la femme et éprouvent un plaisir malsain de l’écraser, parfois en plein public.

Bon nombre de sociologues estiment que pour parvenir à une égalité hommes-femmes, proche de l’idéal, il est important d’avoir une compréhension plus exhaustive des différentes formes de discrimination et de déni de l’égalité qui frappent les femmes encore aujourd’hui. Une telle compréhension conditionnerait l’élaboration des stratégies voulues pour éliminer cette discrimination qui n’a plus lieu d’être en 2022. C’est justement cette discrimination qui fait que beaucoup de femmes se sentent aujourd’hui si proches du but et si loin à la fois !

ML

Voir aussi

Sahraouiya 2022,Dakhla,Laâyoune,ONU-Femmes,Journée internationale de la femme

Sahraouiya 2022 | Et les derniers jours du raid !

SPECIAL 8 MARS Nous en étions restés, la semaine dernière au deuxième jour des compétitions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...