Journée internationale des personnes handicapées | Vers une société plus inclusive

Journée internationale des personnes handicapées,Antonio Guterres

Célébrée le 3 décembre de chaque année, la Journée internationale des personnes handicapées se veut une occasion pour faire le point sur la situation de cette frange vulnérable de la population en vue de favoriser leur inclusion et leur pleine participation à la vie sociale.

La Journée, placée cette année sous le signe “S’engager à bâtir une société plus inclusive où toutes et tous peuvent développer et mettre à profit leur capacité”, interpelle les efforts collectifs de tous les pays pour favoriser la participation sociale de cette frange sociale et renforcer son autonomie.

Dans un message à cette occasion, le Secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres a demandé instamment à tous les pays de mettre pleinement en œuvre la Convention relative aux droits des personnes handicapées, d’accroître leur accessibilité et de supprimer les obstacles juridiques, sociaux et économiques qui entravent leur épanouissement.

“En cette Journée internationale des personnes handicapées, prenons l’engagement de construire un avenir durable, inclusif et juste pour toutes et tous, sans laisser personne de côté”, a-t-il plaidé.

Au niveau national, le Maroc a toujours exprimé son engagement à promouvoir les droits des personnes handicapées, conformément aux recommandations de la Convention relative aux droits des personnes handicapées.

Sur cette lancée, la Constitution de 2011 porte un intérêt majeur aux personnes en situation de handicap, notamment dans son article 34 stipulant que les pouvoirs publics élaborent et mettent en œuvre des politiques destinées aux personnes et aux catégories à besoins spécifiques.

Il en va de même de l’adoption de la loi-cadre N° 97.13 relative à la protection et la promotion des droits des personnes en situation de handicap, visant à consolider davantage l’engagement du Royaume en faveur de cette catégorie sociale.

Les objectifs de cette loi-cadre consistent en la détermination des principes de préparation et d’exécution par les autorités publiques des programmes, politiques, stratégies et plans dédiés aux personnes en situation de handicap, et l’adoption de nouveaux concepts en phase avec l’évolution que connaît le domaine du handicap.

Lire aussi
Libye : Guterres à Tripoli pour «soutenir le processus politique»

En outre, une panoplie de projets structurants ont été réalisés par le le ministère de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, comme la mise en place d’un fond d’appui à la cohésion sociale et le programme national “villes accessibles” entre autres.

Dans une déclaration à la MAP, Ahmed Maouhoub, président de l’Association Rabie El Omor des handicapés, a relevé que son organisation “oriente, conseille et assure une assistance psychologique et sociale en faveur des personnes en situation d’handicap”.

“En partenariat avec le Centre Mohammed VI des Handicapés, de nombreuses personnes à besoins spécifiques ont bénéficié d’un nombre important d’activités notamment sportives”, a-t-il souligné, ajoutant que les équipements du centre (piscine, terrains de foot, salles) ont été d’une aide précieuse pour l’épanouissement des bénéficiaires.

L’acteur associatif a souligné les rôles cruciaux que vont jouer le Nouveau modèle de développement et la régionalisation avancée dans le domaine du handicap, exhortant les différentes parties prenantes à savoir les autorités, les organisations gouvernementales et la société civile à œuvrer de manière collective pour atteindre les objectifs escomptés.

Dans une note d’information publiée en 2017, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) indique que le nombre des personnes en situation de handicap s’élève à 1.703.424 personnes, avec un taux de prévalence de 5,1% au niveau national.

Sur ce nombre, 393.919 personnes souffrent d’une incapacité totale à effectuer au moins une des six activités de la vie quotidienne, soit 23,1% de la population en situation de handicap et un taux de prévalence de 1,2%.

Près de 51,7% des personnes à incapacité totale sont de sexe masculin et 55,6% vivent en milieu urbain.

LR/MAP

Voir aussi

Nouvel An 2022,Pandémie,Casablanca

Nouvel an | Une atmosphère imprégnée d’incertitude et d’espoir

Des rues désertes, des restaurants et commerces fermés.. un calme inhabituel caractérise la ville de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...