mardi 21 novembre 2017

Mohamed Benhamou, expert international en questions stratégiques et de sécurité

C’est un vrai coup de maître que le Maroc vient de réaliser, grâce à la vision de SM le Roi Mohammed VI qui place la sécurité du Royaume et les intérêts stratégiques du pays en tête de ses priorités. Le Maroc, contrairement à plusieurs autres pays du voisinage, possède désormais un satellite d’observation. Cette percée militaire à laquelle personne ne s’attendait a mis en état d’alerte les voisins de l’est. En effet, les militaires et les hauts gradés de l’armée algérienne ont procédé, selon la presse locale, au redéploiement de leur système de contrôle et de défense. Malheureusement pour eux, le Maroc a déjà pris son envol, avec un satellite qui promet d’inverser le rapport des forces dans la région.

Le Maroc dispose à présent de son propre satellite d’observation. Quel impact sur l’Algérie?

L’acquisition par le Maroc d’un satellite d’observation est un coup de génie. Bien entendu, les généraux algériens n’apprécient pas que le Maroc leur tire le tapis sous les pieds. Grâce à son satellite, le Royaume inverse le rapport des forces militaires en sa faveur. Je peux dire, sans hésitation, que le Royaume a montré une nouvelle fois que la suprématie militaire n’est pas liée à la quantité d’armes dont dispose un pays, mais à la qualité et à l’utilisation de ces armes. Le fait que le Maroc dispose d’un satellite d’observation va mettre à nu le mythe de la puissance militaire de l’armée algérienne.

Ce satellite militaire peut être utilisé à des fins civiles ou militaires. Qu’est-ce que cela veut dire exactement?

Bien-entendu, tout satellite d’observation est utilisé à des fins multiples. Je crois que l’objectif principal de ce satellite sera lié à tout ce qui touche à la sécurité du Maroc, notamment en matière de lutte contre le terrorisme et le trafic des êtres humains. Le satellite marocain peut également être utilisé pour surveiller de près les mouvements des séparatistes du Polisario, notamment dans les camps de Tindouf. Sur ce volet, le duo Algérie-Polisario ne sera plus en mesure de bluffer l’opinion publique et la communauté internationale, en ce qui concerne les traitements inhumains infligés aux séquestrés dans ces camps. Le Royaume aura des preuves tangibles sur les dépassements commis par les séparatistes et leur appui algérien dans ce domaine, entre autres.

D’aucuns estiment que le Maroc est entré dans une nouvelle ère de développement de son armada militaire, grâce à l’acquisition de ce satellite d’observation…

Le système de défense marocain est sans aucun doute entré dans une nouvelle ère de développement des infrastructures du pays et de ses moyens de défense et de prévention. Il faut dire que le satellite d’observation marocain ne servira pas uniquement à observer et à prendre note de ce qui se passe sur le sol, mais permettra au Royaume d’agir de façon proactive en matière de sécurité intérieure.

L’Algérie a procédé au renforcement et au redéploiement de son système de défense aérien tout de suite après l’annonce du lancement du satellite marocain. Pensez-vous que cela pourrait avoir une quelconque incidence sur ce satellite?

Il ne faut pas s’attendre à ce que l’Algérie reste les bras croisés et se contente d’observer le Maroc la dépasser de plusieurs années-lumière en matière de technologie militaire. Le pouvoir algérien, impuissant, va multiplier les tentatives pour empêcher le Royaume ou au moins ralentir son élan dans ce domaine. Les Algériens vont tenter le parasitage du satellite d’observation marocain. Ces tentatives resteront vaines et n’auront aucun impact sur un engin à la pointe de la technologie.

En lançant sur orbite son premier satellite, le Maroc enregistre, selon un grand nombre de spécialistes des questions militaires, un développement considérable en matière d’informations, en tant que base de toute avancée.  Partagez-vous cet avis?

De nos jours, l’information constitue le fer de lance de toute réussite, que ce soit dans le domaine militaire ou sécuritaire. Le Maroc a, jusque-là, montré une suprématie au niveau mondial en matière de lutte contre le terrorisme, entre autres menaces qui le guettent. Aujourd’hui, grâce au satellite d’observation qu’il s’est procuré, le Royaume marque un point supplémentaire en matière de sécurité intérieure. Ce satellite va permettre à notre pays de disposer d’informations d’extrême importance, qui vont renforcer sa position en tant que leader régional, continental et mondial en matière de lutte contre toutes sortes de menaces qui pourraient lui porter atteinte.

Grâce à son satellite d’observation, le Maroc devance l’Espagne, estiment des analystes occidentaux. De quelle manière, selon vous?

Les Espagnols, eux non plus, n’apprécient pas le fait que le Maroc dispose de son propre satellite d’observation à usage civil et militaire. Il faut noter avec beaucoup de fierté qu’avant de pouvoir disposer de ce même avantage, l’armée espagnole devra s’armer de beaucoup de patience. Pendant ce temps, le Maroc pourra faire usage de son satellite en toute liberté, puisque c’est lui qui en prendra les commandes, ce qui n’est pas rien. En deux mots, j’appelle le pouvoir algérien à se remettre sérieusement en question, avant qu’il ne soit trop tard. Il a dépensé des milliards et des milliards sur son armement, alors que le Maroc, malgré les difficultés financières qu’il connaît, est parvenu à faire preuve d’intelligence en matière d’acquisition d’armement. L’Algérie soit se mettre en tête ceci: ne peut pas devenir un grand pays qui veut.

Propos recueillis par Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Ahmed Lahlimi, Haut-commissaire au Plan

«La modification du régime de change requiert plusieurs prérequis» Le gouvernement a annoncé que le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.