Grâce au leadership royal, le sport national s’illustre et fascine

La brillante qualification de la sélection nationale féminine de football au second tour du Mondial, qui se tient en Australie et en Nouvelle-Zélande, reflète de manière claire et sans équivoque la pertinence d’une politique sociale et sportive avant-gardiste, menée sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Une politique qui permet aux Marocaines et Marocains de donner la pleine mesure de leurs compétences et de se frayer un chemin vers l’excellence.

Les dividendes de cette stratégie proactive et novatrice n’ont pas tardé à voir le jour. La qualification remarquable des Lionnes de l’Atlas au second tour en est à nouveau une preuve éclatante. Il s’agit d’une première pour un pays arabe à cette grand-messe footballistique.

Au fil des grands rendez-vous, les performances des sportifs marocains, femmes et hommes, fascinent mais ne surprennent guère tellement elles sont, selon experts et observateurs, l’aboutissement d’une stratégie de développement humain inclusif qui s’inscrit dans la durabilité. Il suffit de lire les analyses et commentaires des grands titres de la presse internationale généraliste et spécialisée pour prendre la mesure des exploits et réalisations engrangés par le sport national.

Ce rayonnement, qui fait les gros titres des médias internationaux, renseigne sur une vision clairvoyante et perspicace conçue au plus haut niveau de l’Etat pour renforcer le rôle du sport comme levier de développement et d’épanouissement.

Dans le cadre de cette approche proactive, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a bien voulu donner toute l’impulsion nécessaire à l’émancipation de la femme marocaine et à son autonomisation. Au même titre, le Souverain a fait de la mise en valeur du potentiel des jeunes et la promotion de la pratique du sport de masse et professionnelle, une priorité nationale et une des locomotives du développement socio-économique.

Génie informatique : Le Maroc accueillera la coupe du monde

Pour mesurer l’étendue et la pertinence de cette démarche royale, il suffit de contempler les réalisations des équipes nationales dans les grands rendez-vous sportifs comme ce fut le cas à la dernière Coupe du monde au Qatar.

Lors de ce mondial, les prouesses du onze national ont fait la fierté de la nation et au-delà dans le monde arabe et en Afrique.

La performance des Lions de l’Atlas et celle des autres équipes nationales représentent aujourd’hui l’une des expressions de l’excellence de la jeunesse marocaine et de la stature mondiale du Royaume.

Ces réalisations sont incontestablement une ode au sérieux et à la persévérance, des valeurs incontournables exaltées dans le discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’occasion du 24ème anniversaire de l’accession du Souverain au Trône de Ses glorieux ancêtres, pour franchir un nouveau cap sur la voie du progrès.

L’exploit des Lionnes de l’Atlas quelques mois seulement après la sensation de l’équipe masculine désormais inscrite dans le marbre de l’histoire footballistique mondiale, est perçu par tant d’observateurs comme une source d’inspiration pour les femmes et les jeunes filles dans la région et ailleurs.

Et pour cause, cette qualification, une première pour un pays arabe, est le fruit d’immenses efforts déployés depuis des années pour l’émancipation de la femme et pour consolider l’attrait du sport féminin, en particulier le football.

Sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc a en effet misé sur la qualité des infrastructures dans tous les secteurs, et sur une gestion moderne du domaine sportif dans le cadre d’une stratégie de développement tous azimuts.

Football : Une question de calcul

Pour accélérer le développement du football féminin, la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) n’a pas lésiné sur les moyens pour soutenir les clubs au plan financier et des installations, et pour favoriser un passage rationnel au professionnalisme.

Dans le cadre de cet ambitieux chantier, l’Académie Mohammed VI de football est une initiative royale qui s’impose comme un modèle de formation sportive et d’éclosion de talents.

Et les résultats ne se sont pas fait attendre.

La brillante participation de l’équipe de l’AS FAR à la première édition de la Champions League africaine, organisée en 2021 en Egypte, a été un signe avant-coureur des avancées notables du football féminin au Royaume.

En 2022, le Maroc abrite la Coupe d’Afrique des nations féminine, lors de laquelle les Lionnes de l’Atlas marquent les esprits avec une place en finale et suscitent un engouement populaire sans précédent sur le continent pour un tournoi de football féminin.

Pour les Lionnes de l’Atlas, la participation à la Coupe du monde n’est que le début sur le chemin du succès et de la durabilité. Les yeux seront rivés dès la fin de cet événement vers un nouvel objectif: la qualification aux Jeux Olympiques en 2024.

Grâce à la vision clairvoyante de Sa Majesté le Roi, le sport national dispose de tous les atouts pour continuer à briller de mille feux sur les scènes continentale et internationale.

LR/MAP

,

Voir aussi

Coupe de la CAF | La Renaissance de Berkane bat le Zamalek d’Egypte (2-1)

La Renaissance de Berkane a battu l’équipe égyptienne du Zamalek sur le score de 2 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...