Cultures maraichères | 920 plateformes de démonstration (Al Moutmir)

Allemagne | 480 employés placés en quarantaine dans une exploitation agricole

Au total, 926 plateformes de démonstration des cultures maraichères ont été installées dans le cadre du programme “Al Moutmir” durant la campagne 2020/2021, profitant à plus de 386 agriculteurs.

Ces plateformes sont réparties sur les différentes provinces agricoles du , fait savoir l’OCP qui vient de dévoiler les résultats des plateformes de démonstration – cultures maraîchères de la campagne 2020-2021 de l’initiative Al Moutmir, relevant que ces plateformes de démonstration ont touché 7 cultures maraichères et types de conduite (irrigation gravitaire et irrigation localisée) dans les différentes zones agro de production du Royaume.

En outre, plus de 2.752 plateformes de démonstration de cultures maraichères ont été mises en place depuis le lancement de l’initiative OCP-Al Moutmir, précise la même source.

Pour ce qui est du rendement, OCP relève que le programme de gestion intégré des cultures maraichères basé sur les analyses du sol, la rationalisation de la fertilisation de fond en utilisant les formules sur mesures produites par les smarts blenders, la rationalisation de la fertilisation de couverture, la bonne gestion de l’irrigation et la lutte intégrée contre les maladies et ravageurs des cultures, a permis l’amélioration des rendements des PFDs (plateformes de démonstration) de 6% à 21% en comparaison avec les pratiques des agriculteurs dans les différentes provinces du .

Aussi, la conduite technique améliorée ainsi que l’utilisation des nouvelles technologies ont contribué d’une façon remarquable à l’amélioration du poids des fruits de 5 à 23% et du calibre à hauteur de 2 à 5% par rapport aux parcelles témoins et selon les cultures. Également le taux du sucre en degré Brix a été amélioré de 0,9% à 2% par rapport aux témoins selon la .

Par ailleurs, le groupe note que le pilotage de l’irrigation est un pilier majeur dans la gestion des PFD, faisant savoir que l’ensemble des PFD jouissent d’une planification et gestion rationnelle ce qui permet une utilisation efficiente des ressources hydriques. “Cette démarche commence par l’analyse de sol, le choix des cultures et des variétés les plus adaptées en passant par la recommandation d’irrigation et le suivi de la tout au long de ses stades de croissance”, souligne OCP.

Et de préciser que la conduite optimale de l’irrigation couplé à un itinéraire technique optimal a permis aux PFDs non seulement l’amélioration du rendement et de la qualité de la production, mais aussi la préservation des ressources hydriques par l’amélioration de la productivité de l’eau d’irrigation de 5 à 26 % par rapport au témoin selon la .

Lire aussi
L’OCP renforce son dispositif d’analyses de sols au profit des agriculteurs

Du point de vue marge bénéficiaire, le programme de production intégré adopté dans les plateformes de démonstration a permis une amélioration variant de 23% à 34% par rapport aux parcelles témoins et selon les cultures et les zones de production, relève la même source.

A travers l’initiative Al Moutmir, OCP a mis en place une offre de plateformes de démonstration dans différentes provinces du Royaume et couvrant plusieurs cultures (Céréales et Légumineuses, Arboriculture, maraîchage…). Les plateformes sont en effet un puissant outil de vulgarisation en matière de démonstration des recommandations scientifiques et d’innovations agricoles.

Co-construites et réalisées en partenariat avec l’écosystème agricole et en particulier l’écosystème scientifique (INRA, IAV, ENA ), ces plateformes sont installées dans les champs des agriculteurs volontaires et permettent de démontrer l’impact considérable de l’adoption des meilleures pratiques agricoles sur le rendement et la qualité des productions agricoles, le revenu généré et aussi sur la consommation raisonnée des fertilisants.

Chaque plateforme porte sur l’application des meilleurs intrants, opérations et techniques agricoles, du travail du sol à la récolte. Ce qui permet au fur et à mesure de l’avancement du cycle de la culture de comparer entre l’impact des bonnes pratiques versus les pratiques moyennes des localités voire des Régions. L’objectif étant de créer un effet d’émulation et d’induction porté par les agriculteurs qui ont hébergé ces plateformes de démonstration, véritables ambassadeurs des bonnes pratiques et garants de la continuité de l’effort.

Les plateformes de démonstration des cultures maraichères bénéficient d’un suivi scientifique de proximité assuré par les ingénieurs agronomes Al Moutmir et les experts mobilisés des différentes institutions scientifiques nationales. L’itinéraire technique adopté dans les plateformes de démonstration est centré sur la gestion intégrée des cultures (ICP). Chaque programme est basé sur 4 piliers, à savoir la gestion rationnelle de l’eau d’irrigation, la fertilisation sur mesure, la protection intégrée des cultures et l’usage des produits de spécialité.

Partenaire historique des agriculteurs, OCP demeure fortement engagé aux côtés de tout l’écosystème en vue de soutenir la transformation de ce secteur au et plus largement en Afrique et à travers le monde. L’objectif est de contribuer à l’émergence de modèles de développement agricoles inclusifs, créateurs de valeurs et d’impact durables. Dans une démarche partenariale avec le Ministère de l’, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, le , à travers l’initiative OCP-Al Moutmir, mobilise ses équipes en vue d’accompagner de près les agriculteurs, surtout les petits.

LR/MAP

Voir aussi

Nigeria,Maroc,gazoduc,gaz,Afrique,ONHYM,NNPC

Le Nigeria et le Maroc envisagent de construire le plus long gazoduc offshore du monde

Le Nigeria et le Maroc prévoient de construire le plus long gazoduc offshore du monde …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...