Christian Cambon salue «la contribution majeure» du Maroc pour parvenir à une résolution du conflit libyen

Christian Cambon salue la contribution majeure du Maroc pour parvenir à une résolution du conflit libyen

Christian Cambon, président de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées au Sénat français et président du groupe interparlementaire d’amitié France-Maroc, a salué “la contribution majeure” du Maroc en vue de parvenir à une résolution du conflit en Libye.

M. Cambon s’est également « félicité de la poursuite du dialogue inter-libyen mené à l’initiative du Royaume du Maroc et des résultats obtenus », indique un communiqué du Sénat parvenu à la MAP.

Après une première session début septembre 2020, une deuxième session de discussions entre les délégations du Haut Conseil d’Etat libyen et du Parlement de Tobrouk s’est ouverte le 3 octobre à Bouznika, au Maroc. “Ces négociations, menées sous l’égide du Royaume du Maroc, ont permis des avancées importantes pour maintenir le cessez-le-feu et parvenir à un consensus global sur le choix des titulaires des postes de souveraineté. Les deux délégations se sont notamment engagées à poursuivre les négociations pour trouver une solution pacifique et durable à la crise politique en Libye”, souligne le communiqué.

«Ce dialogue, mené grâce aux efforts du Royaume du Maroc, a donné une impulsion majeure pour ouvrir la voie à une solution politique au conflit libyen », a indiqué M. Cambon.

Le président du groupe d’amitié a appelé de ses vœux à « un règlement rapide de ce conflit, indispensable pour la stabilisation de l’ensemble de la région du Sahel où les forces françaises sont engagées, aux côtés des forces africaines, dans la lutte contre le terrorisme », poursuit la même source.

Il a salué « le rôle majeur » joué par le Maroc pour parvenir à une solution négociée entre les deux parties, en rappelant que c’est déjà grâce au Maroc qu’un accord de règlement politique au conflit libyen avait été trouvé le 17 décembre 2015 à Skhirat, sous l’égide de l’ONU, ayant abouti à la création du Gouvernement d’Union nationale (GNA), situé à Tripoli.

« Cette initiative est d’autant plus remarquable, que les négociations se déroulent au niveau parlementaire, illustrant ainsi le rôle utile et complémentaire que peut jouer la diplomatie parlementaire », a affirmé le président du groupe d’amitié.

LR/MAP

Voir aussi

biden–arabie saoudite

Biden–Arabie Saoudite | L’alliance ébranlée

Le Président Biden Sur le plan international, il règne encore une certaine incertitude sur les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.