jeudi 12 décembre 2019

Martil : Une vidéo partagée sur la toile induit cinq personnes à leur arrestation

Les éléments de la sûreté nationale au commissariat de police à Martil ont arrêté, lundi soir, cinq individus, dont trois mineurs, apparus dans une vidéo relayée sur les réseaux sociaux incitant à la violence contre les supporteurs d’un club sportif et contenant des insultes.

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que ses services avaient observé une vidéo relayée sur les réseaux sociaux, qui portait atteinte aux supporteurs d’un club de football à Tanger, montrant des individus brandissant des armes blanches et scandant des expressions incitant à la violence ainsi que des insultes, précisant qu’une enquête a été diligentée et s’est soldée par l’arrestation des personnes impliquées dans ces actes criminels.

Les mineurs ont été placés sous contrôle, tandis que les majeurs ont été placés en garde vue à la disposition de l’enquête menée par le service préfectoral de la police judiciaire de Tétouan pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire et identifier tous les actes criminels commis, précise la DGSN.

L’arrestation des cinq individus intervient dans le cadre des efforts préventifs de la DGSN pour lutter contre la violence liée au sport et aussi pour faire face aux enregistrements et statuts incitant à la violence contre les personnes et les biens publics.

Zineb Alaoui

Voir aussi

Affaire de corruption présumée d’un juge : L’intermédiaire parue dans une vidéo arrêté

Affaire de corruption présumée d’un juge : L’intermédiaire parue dans une vidéo arrêté

Le procureur du Roi près du Tribunal de première instance de Casablanca a annoncé vendredi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.