La politique américaine en Syrie risque de “mettre le feu” à la région (Lavrov)

La politique américaine en Syrie risque de “mettre le feu” à la région (Lavrov)

La politique américaine en Syrie risque de “mettre le feu” à la région, a mis en garde mercredi le chef de la diplomatie russe, au moment où la Turquie prépare une intervention contre les Kurdes.

Les Kurdes de la région “sont très inquiets” après l’annonce américaine d’un retrait des troupes, et “ils craignent que cela mette le feu à toute la région”. “Il faut éviter ça à tout prix”, a dit Sergueï Lavrov, en déplacement au Kazakhstan.

M. Lavrov a dénoncé les “contradictions” des Etats-Unis et leur “incapacité à parvenir à des compromis”, assurant que “les Américains ont enfreint leurs promesses de nombreuses fois”.

Selon lui, le soutien de Washington aux Kurdes en Syrie ces dernières années a “provoqué la colère des populations arabes habitant traditionnellement sur ces territoires”. “C’est un jeu dangereux”, a-t-il estimé.

La Turquie a affirmé mardi être sur le point de lancer une nouvelle offensive en Syrie contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), qu’elle considère comme un groupe “terroriste”.

Le président américain Donald Trump a semblé donner son feu vert à cette opération avant de revenir sur ses propos et d’assurer que les Etats-Unis n’avaient “pas abandonné les Kurdes”.

Dimanche, le milliardaire américain avait créé la surprise en annonçant le retrait des troupes américaines de Syrie. L’armée turque avait dépêché dès le lendemain des renforts, notamment des chars, à sa frontière avec la Syrie, et de nouveaux véhicules blindés y ont été massés mardi.

Accusé jusque dans son propre camp de lâcher des alliés des Etats-Unis, le président Trump a réorienté lundi son discours en affirmant qu’il “anéantirait complètement l’économie de la Turquie” si celle-ci “dépassait les bornes”.

Les forces kurdes, alliées des Américains et déterminantes dans la campagne qui est venue à bout du groupe jihadiste Etat islamique, sont considérées comme “terroristes” par Ankara.

Avec AFP

Voir aussi

Onu Guterres

ONU | Guterres appelle à une action urgente pour éviter une crise mondiale de la dette

Le Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres a exhorté lundi la communauté internationale à une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.