mercredi 20 novembre 2019

Les services de sûreté de Tanger ciblent plusieurs réseaux de trafic de drogue

Les services de sûreté de Tanger ciblent plusieurs réseaux de trafic de drogue

La coordination étroite entre la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) et la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a permis de bien cibler, dans le cadre de leur approche proactive, plusieurs réseaux criminels s’activant dans le trafic de drogues aux niveaux local et international.

Depuis le début de l’année, les opérations des services de la sûreté se sont multipliées, permettant ainsi de mettre en échec plusieurs plans criminels et de démanteler des réseaux de trafic de chira, de comprimés psychotropes et de drogues dures.

Alors que les éléments du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) étaient déployés, vendredi, dans la localité de Tamaris (banlieue de Casablanca), Ouezzane et Chefchaouen pour mettre en échec un plan terroriste dangereux à travers le démantèlement d’une cellule terroriste, composée de sept membres liés à l’Organisation dite “Etat islamique”, des éléments du service provincial de la police judiciaire de Tanger menaient une intervention au sud de la ville afin de démanteler un réseau international de trafic de drogue.

Cette opération, menée sur la base d’informations précises fournies par les services de la DGST, a permis la saisie de 9 tonnes et 122 kilogrammes de chira sous forme de 288 plaquettes prêtes pour le trafic à bord de bateaux pneumatiques.

Ce réseau criminel, qui avait comme base une ferme située au douar Daidaat, région de Gzennaya, à une vingtaine de kilomètres de Tanger, possédait des ressources logistiques importantes saisies par les éléments de la sûreté nationale grâce à l’approche proactive de la DGSN visant à lutter contre les activités transfrontalières des réseaux de trafic de drogues.

Outre l’arrestation de 5 personnes pour liens présumés avec ce réseau de trafic international de drogues, la perquisition menée a permis de saisir trois bateaux pneumatiques et des équipements de navigation maritime, en l’occurrence des torches, une boussole, 20 barils de carburant, deux appareils de communication sans fil, ainsi que huit remorques de grande taille, une structure en acier d’une remorque, quatre voitures, des plaques minéralogiques falsifiées, un important lot d’armes blanches de différentes tailles et d’autres outils pour faciliter les activités criminelles de ce réseau.

Le démantèlement de ce réseau criminel et la saisie d’une importante quantité de drogues n’est pas le fruit du hasard, mais plutôt le résultat d’un travail de renseignement minutieux et d’une surveillance qui a duré plusieurs jours, a indiqué le contrôleur général Mohammed Hammouchi, préfet de police de Tanger par intérim, dans une déclaration à la MAP.

Pour sa part, le commissaire divisionnaire Abdelkebir Farah, chef du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger, a précisé qu’il s’agit d’une “importante opération conjointe”, compte tenu de la valeur et de la quantité des saisies, ainsi que le nombre d’individus appréhendés.

Selon M. Farah, les bateaux pneumatiques à moteurs puissants, les remorques et le matériel logistique important saisis révèlent que ce réseau criminel s’active dans le trafic de drogues par voies maritime ou terrestre.

Par ailleurs, dans l’une des fermes visées par cette opération sécuritaire, les éléments de la sûreté ont également démantelé un atelier pour aménager, de manière professionnelle, des cavités dans les remorques des camions de transport international, pouvant dissimuler des quantités importantes de drogues. Il a également été procédé à la saisie d’un stock important de rubans adhésifs et de ballons en caoutchouc, utilisés pour emballer les drogues, outre des voitures 4×4 pour le transport de la drogue.

En effet, les interventions menées sur terrain, les opérations de fouille et le contrôle au niveau des frontières ont permis de mettre la main sur plusieurs réseaux criminels, puisque les services du district de sûreté du port Tanger-Med avaient procédé en juillet, en coordination avec les services de la douane, à la mise en échec d’une tentative de trafic d’une cargaison record de 27,3 tonnes de chira saisie à bord de trois camions de transport international de marchandises qui se dirigeaient vers les ports espagnols.

En janvier, les services de sûreté nationale avaient saisi 13 tonnes et 750 kilogrammes de chira au port de Tanger-Med, avant que les investigations et enquêtes menées dans le cadre de cette opération ne permettent la saisie de 15 tonnes de drogues quelques jours plus tard dans un camion stationné sur un parking public à Tanger.

Les efforts de la sûreté nationale visent également la lutte contre les stupéfiants et les comprimés psychotropes, comme en atteste la mise en échec, en juin au port de Tanger-Med, d’une opération d’introduction de 568.000 comprimés d’ecstasy dans le territoire national, puis d’un trafic de 11,350 kilogrammes de cocaïne à bord d’un camion de transport international de marchandises.

Les interventions sécuritaires ne se limitent pas uniquement aux opérations de saisie, puisque des réseaux de trafic de drogues ont recours maintenant à des entreprises fictives pour mener des transactions commerciales servant de couverture à des activités de trafic international de drogues, ce qui nécessite de poursuivre les enquêtes et les investigations afin de déterminer les ramifications de ces réseaux, a affirmé M. Farah.

Ces opérations permettent de dévoiler les liens présumés de ces réseaux criminels aux niveaux national et international, de déterminer les voies terrestres et maritimes empruntées dans le trafic et d’identifier leurs liens présumés avec les crimes de blanchiment d’argent.

La coordination entre les différents services de la sûreté nationale de concerne pas uniquement la préfecture de police de Tanger, mais englobe l’ensemble du territoire national, ce qui a permis aux services de la sûreté de déférer, entre le 15 mai 2015 et le 14 mai 2018, 282.338 individus devant la justice dans le cadre de 239.904 affaires qui se sont soldées par la saisie de 289.268 kg de chanvre indien, 4.615 kg de cocaïne, 42 kg d’héroïne et 2.874.177 de comprimés psychotropes.

Avec MAP

Voir aussi

Fès : Saisie de plus de 13t de chira dans une ferme dans la région de Ras El-Ma

Fès : Saisie de plus de 13t de chira dans une ferme dans la région de Ras El-Ma

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Fès ont saisi, mardi, sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.