Au secours, sauvez le peuple libyen !!!

Il n’y a plus de mots pour qualifier le colonel Mouammar Kadhafi, ni pour décrire la situation actuelle en Libye. Cet homme-là est un fou, un sanguinaire, un despote complètement «à la masse» ! Tout le monde le savait extravagant et s’accommodait de son extravagance, pour une raison ou pour une autre… Généralement pour préserver des intérêts (d’Etat ou de région). C’est qu’il dirige depuis plus de 40 ans, d’une poigne de fer, un des pays les plus riches en hydrocarbures (la Libye est 4ème producteur de pétrole en Afrique). Cela permet bien des extravagances… Et celles de Kadhafi ne se comptent plus ! Son comportement de gourou, ses théories sur le monde arabe, sur l’Union africaine, ses présences spectaculaires ou absences litigieuses aux sommets internationaux, ses violentes réactions aux moindres failles ou remises en cause de ses partenaires (la Suisse en sait quelque chose)… Mais aussi ses ahurissants choix vestimentaires, sa façon de narguer les pays qu’il visite en y arrivant avec sa tente, au lieu d’occuper les hôtels ou résidences réservés aux hôtes de son rang… Et jusque sa visite officielle en Italie (en 2009) où il débarque de son avion avec sur sa poitrine une photo de 1931, montrant le chef de la résistance à la colonisation italienne, Omar Al Mokhtar, au moment de sa capture par l’armée italienne… Tout cela, l’opinion publique a pu en rire ou s’en indigner, en s’en accommodant. De même que le monde s’est accommodé de sa très originale gouvernance de la Libye, sans que les grandes puissances, les ONG internationales de défense des droits de l’homme et autres instances onusiennes gardiennes du temple des libertés, ne s’en émeuvent outre mesure…

Tout cela, donc, le monde s’en est jusque-là accommodé. Mais aujourd’hui, c’est du massacre d’un peuple qu’il s’agit ! C’est d’une folie meurtrière qu’il est question ! Hors de lui, parce que son autorité est contestée, Kadhafi, en fou sanguinaire, a baissé les rideaux sur la Libye, canardant son peuple à huis clos. Des mercenaires étrangers (subsahariens, ukrainiens et autres Européens de l’Est, selon des témoignages) sont largués par des hélicoptères dans les villes avec pour mission de tirer sur la foule à balles réelles. Des avions de chasse bombardent le pays comme si ce dernier était attaqué par une armée étrangère. Le bain de sang est effarant. Les rares vidéos amateurs que leurs auteurs arrivent à diffuser sur Internet, bien qu’elles ne lèvent qu’un pan de voile sur le génocide que subit le peuple libyen, montrent toute l’horreur de la situation.

Au secours, il faut sauver le peuple libyen ! Car avec tout cela, Kadhafi estime qu’il n’a pas encore eu recours à la force !!! Et aussi bien lui que son fils, avant lui, n’ont pris la parole à la télévision que pour promettre «bain de sang» et «peine de mort» à ceux qui contestent leur autorité.

Kadhafi finira par quitter le pouvoir, mort ou vivant. Il compte déjà de nombreuses défections dans ses rangs. La communauté internationale, à l’unanimité, condamne ses massacres. Ce n’est qu’une question de temps. Mais en attendant, les Libyens meurent par centaines. Ils sont carbonisés, selon des témoignages, au napalm. Les images qui ont pu filtrer sur Internet, où figurent des morceaux de corps humains brûlés ou ensanglantés, sont insoutenables.

Où est donc Obama et ceux de son état-major qui ont accompagné la contestation tunisienne -et surtout celle égyptienne- de leurs injonctions? Où est l’Europe, d’habitude si prompte à condamner les exactions? Les circonlocutions de ceux qui prennent la parole en son nom, laissent pantois. Un clan de dictateurs est en train d’exterminer un peuple et l’on parle de la crainte de l’Europe de voir le rempart libyen contre l’immigration clandestine tomber !? Ou bien, du prix du baril qui flambe à plus de 100 dollars !? Ou encore, de l’agence de notation Fitch qui a abaissé la note souveraine de la Libye d’un cran !? Mais c’est de vies humaines qu’il s’agit ! Il faudra donc se contenter de la Fatwa de Qaradaoui qui appelle toute personne qui le pourrait à tuer Kadhafi, légitimant cet assassinat, aux yeux de la religion, par le fait qu’il vaut mieux sacrifier un homme qu’un peuple…?

Voir aussi

Médias : Cette «Zizanie» autour de la subvention de la presse…

Ce n’est pas un secret, la presse marocaine reçoit une subvention de l’Etat. Ce n’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.