lundi 21 août 2017

Visite royale en Afrique : Le pas en arrière du Roi

Roi du Maroc et President Ivoirien mars 2014

La visite qu’effectue Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans quatre pays africains n’a pas été sans petits gestes et rencontres royales qui ont fait le buzz…

Fédératrice de synergies, cette visite passe au-delà du politique, du religieux et de l’économique pour donner un sens plus profond à l’amitié entre les peuples et les Etats et aux échanges d’autre nature. Mu par sa dimension humaine et humanitaire, le Souverain concilie entre les grands actes (développement économique et social, signature de conventions…) et les «petits» gestes pleins de significations, symbole de la modestie, de l’intégrité et de la galanterie de l’Homme qu’est Mohammed VI.

C’est en Côte d’Ivoire que le Roi a montré toute cette dimension. Arrivé au pays en l’absence de son Président, Sa Majesté, dans un grand geste de compassion pour le peuple ivoirien, dont le Président était en convalescence à l’étranger, n’a pas voulu quitter le pays avant le retour de ce Président. Le Souverain y a passé une semaine qu’il a mise à profit pour consolider les relations bilatérales, mais aussi rencontrer les habitants, ivoiriens et marocains, d’où toutes les photos du Roi en tenue décontractée, au milieu des membres d’une famille de Casablanca vivant en Côte d’Ivoire, ou faisant plaisir à de simples citoyens lui ayant demandé de se photographier avec lui.
Le retour d’Alassane Ouattara a ainsi été fêté en présence de Sa Majesté le Roi qui a reçu le Président chez lui. L’aisance du Souverain était telle que, quand le Président a voulu saluer ses concitoyens, Sa Majesté a reculé d’un pas, se mettant au second plan pour laisser le champ libre au Président face aux siens.
Bien avant et dans une image inédite, Sa Majesté s’inclinera devant Mme Ouattara à laquelle il fera un baisemain. Geste très galant émanant d’un Roi dont l’humilité demeure inégalable.
«Un pas pour un homme et un bond pour l’humanité» avait dit Armstrong en mettant le pied sur la lune. Là, il s’agit d’un autre pas qui, bien qu’en arrière, est un gigantesque bond pour l’Afrique dans ses relations, son rapprochement, sa paix et sa pérennité. L’Afrique qui doit aujourd’hui «faire confiance à l’Afrique», comme l’a souligné le Souverain à Abidjan. L’Afrique qui ne doit reculer devant rien sur son chemin de développement. L’Afrique qui doit se reconnaître désormais dans la grandeur de ses Etats et de ses hommes.
Une grandeur dont Sa Majesté a, depuis son accession au Trône, fait preuve et à laquelle il croit à l’instar de son père feu Sa Majesté Hassan II et son grand-père feu Sa Majesté Mohammed V, un des fondateurs de l’OUA, pour la concrétisation de l’«Afrique unie».
L’Afrique dont le Souverain est toujours à la recherche de la réunification dans l’intérêt de tous ses peuples et ses Etats. Une unité pour laquelle le Souverain n’hésite pas à franchir le pas.

Hamid Dades

Voir aussi

Evènements d’Al Hoceïma : Laftit s’explique sur la situation

A en croire le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, le gouvernement a répondu favorablement, jusqu’ici, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.