Flash Infos

Parlement de l’enfant : Omar Hilale salue la vision clairvoyante du Roi Mohammed VI

Parlement de l’enfant : Omar Hilale salue la politique clairvoyante du Roi Mohammed VI

Le Président du Conseil Exécutif de l’UNICEF, M. Omar Hilale, a affirmé, samedi à Marrakech, que la vision clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et l’engagement personnel et résolu de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem “ont fait de la promotion et de la protection des droits de l’enfant une priorité nationale et ce, bien avant l’adoption de la Convention des droits de l’Enfant”.

“Je suis venu porteur d’un message de gratitude et de reconnaissance du Conseil Exécutif de l’UNICEF à Votre Altesse Royale pour Votre engagement constant en faveur de l’action sociale et humanitaire et pour Votre dévouement inlassable pour la défense des droits de l’enfant. Ce qui a permis de transformer la vie de millions d’enfants et de jeunes marocains”, a souligné M. Hilale dans une allocution prononcée devant SAR la Princesse Lalla Meryem, Présidente de l’Observatoire National des Droits de l’Enfant (ONDE), lors de la cérémonie de clôture de la 16ème édition du Congrès National des Droits de l’Enfant qui coïncide avec la célébration du 30ème anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE).

“Votre sollicitude s’est élargie récemment au Continent africain grâce à Votre initiative Pour des villes africaines sans enfants en situation de rue”, a-t-il soutenu.

M. Hilale a aussi précisé que “l’Observatoire National des Droits de l’Enfant, dont Votre Altesse Royale assure la Présidence effective, est un véritable accélérateur de la mise en œuvre des engagements du Maroc dans le cadre de la Convention des droits de l’enfant”.

Il a souligné, en outre, que “le Parlement de l’enfant marocain est un modèle de démocratie générationnelle, participative, inclusive et préparatoire du citoyen marocain de demain”, affirmant que la désignation de Son Altesse Royale Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO, en reconnaissance de Son engagement à la promotion de l’éducation des enfants, ainsi que le message vidéo de la Directrice Exécutive de l’UNICEF, Mme Henrietta Fore, à cette célébration, “consacrent le rayonnement humanitaire international de Votre Altesse Royale”.

“Il y a trente ans, les dirigeants de la planète se sont unis autour d’une noble cause : celle de bâtir ensemble un monde digne pour les enfants, et affirmer, protéger et promouvoir leurs droits. Cette alliance universelle en faveur des enfants revêt, aujourd’hui, plus que jamais, toute sa pertinence et son importance”, a-t-il rappelé.

Dans ce sens, il a indiqué que l’adoption unanime de la Convention sur les droits de l’enfant a “constitué un moment historique pour les Nations Unies” et “consacré les enfants non plus en tant qu’objets de droit mais sujets de droit”, ajoutant qu’”elle est devenue la pierre angulaire de la protection et de la promotion des droits de chaque enfant à grandir, apprendre, s’épanouir, faire entendre sa voix et atteindre son plein potentiel, sans discrimination ou exclusion aucunes”.

“Si cette Convention a permis d’améliorer la situation des enfants dans bon nombre de pays, ils sont encore des millions à subir des guerres, la pauvreté, les déplacements internes, l’exploitation ou l’enrôlement forcé par les groupes armés. Bien plus, un enfant sur cinq dans le monde n’a pas accès à l’école”, a-t-il déploré.

Aussi, a-t-il poursuivi, “ce 30ème anniversaire est l’occasion pour les Etats parties non seulement pour faire le bilan des progrès accomplis, mais surtout d’agir pour les enfants d’aujourd’hui qui seront les adultes de demain. D’où l’impératif de conjuguer les efforts en vue d’une pleine réalisation des engagements pris en faveur des enfants dans la Convention”.

M. Hilale a aussi précisé que la mise en œuvre pleine et effective des Objectifs du Développement Durable permettra de relever les défis de l’application des dispositions de la Convention, notamment la disposition cardinale de l’Agenda 2030 de “ne laisser personne pour compte plus particulièrement, les enfants qui sont nos enfants”.

A cet effet, a-t-il enchaîné, les Gouvernements, les agences onusiennes, les organisations internationales, les donateurs, les ONG et la société civile “doivent conjuguer leurs efforts afin d’atteindre ce noble objectif”.

“Comme le recommande la Convention, il est fondamental d’écouter la voix des enfants, comprendre leurs aspirations et prendre en considération leurs préoccupations, afin de leur assurer un avenir meilleur, pour eux et avec eux”, a-t-il insisté.

Il a, par ailleurs, noté que les Etats membres des Nations Unies viennent de réaffirmer à New York, mercredi dernier, à l’occasion du 30ème anniversaire de la Convention, “leur détermination résolue pour que chaque enfant puisse jouir de l’ensemble de ses droits et réaliser ses rêves dans un univers de paix, d’harmonie, de tolérance et d’espérance”.

“L’avenir de l’Humanité dépendra du monde que nous préparons aux enfants d’aujourd’hui, qui seront les adultes de demain”, a-t-il conclu.

Avec MAP

Voir aussi

L’allègement du confinement n’entrainera pas la levée des mesures préventives nécessaires (El Otmani)

L’allègement du confinement n’entrainera pas la levée des mesures préventives nécessaires (El Otmani)

L’étape de l’allègement du confinement sanitaire mise en œuvre dès le 11 juin, n’entrainera nullement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.