lundi 11 décembre 2017

La 2ème édition du Forum des droits de l’homme, au Maroc

Forum des droits de l homme Maroc Marrakech

Marrakech accueille la 2ème édition du Forum mondial des droits de l’Homme (FMDH) du 27 au 30 novembre 2014.

Après un pays d’Amérique latine, le Brésil, c’est un pays africain qui prend cette année le relais. Le Maroc abrite ainsi le Forum Mondial des Droits de l’Homme (FMDH) avec plus de 5.000 participants venant de 94 pays. Une occasion pour faire le point sur les principales avancées en matière de droits de l’Homme dans le monde, mais aussi sur les contraintes qui pèsent encore aujourd’hui sur l’effectivité des associations des droits humains.
Lors de ce Forum, on prévoit la participation de Mme Navy Pillay, ancien Haut-commissaire aux droits de l’Homme, de José Louis Rodriguez Zapatero, ancien chef du gouvernement espagnol, Isabel Allende Bussi, présidente du Sénat au Chili, Baudelaire Ndong Ella, président du Conseil des droits de l’Homme au Gabon, Julio César Alak, ministre de la Justice et des droits de l’Homme en Argentine, Fatou Bensouda, procureur général de la CPI, Malala Yousafzai (Prix Nobel de la paix, Pakistan), Shirine Ebadi (Prix Nobel de la paix, Iran), Kailash Satyarthi (Prix Nobel de la paix, Inde), Irina Bokoba, directrice générale de l’UNESCO, Ahmed Zaidate, ministre jordanien de la Justice…
Cette deuxième édition du Forum des droits de l’Homme, placée sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, met au centre des débats la question de l’égalité des sexes et de la parité avec 12 forums dédiés aux femmes. Les droits des jeunes, des enfants, des migrants et des personnes en situation de handicap seront également au cœur des débats avec plus de 50 activités et d’une action de sensibilisation sur les droits de l’Homme qui sera programmée dans toutes les écoles du Royaume, le 27 novembre, à la même heure et dans toutes les écoles et classes du pays, comme l’a déclaré Abdeladim El Guerrouj, ministre délégué auprès du ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle lors d’une conférence de presse à Casablanca.

Autres moments forts de l’événement, la célébration d’une Journée spéciale Palestine, le 29 novembre, pour commémorer la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien. Sans oublier la programmation d’une grande exposition internationale d’arts plastiques, «Insoumission», témoignage de l’engagement des artistes pour les droits de l’Homme. Il s’agit d’une carte blanche à l’artiste Mahi Binebine qui a invité d’autres artistes d’ici et d’ailleurs. Et une Web TV en direct sur internet, ainsi qu’une radio du Forum diffusant sur la bande FM grâce à une autorisation de la HACA… L’Observatoire National des Droits de l’Enfant prévoit en clôture du Forum un «Marathon des droits de l’enfant». Une manifestation qui permettra aux participants d’exprimer et d’échanger leurs avis autour des problématiques inhérentes à l’enfance. Et enfin l’édition d’un timbre spécial Forum mondial par Barid Al Maghrib.
A souligner que cette deuxième édition du FMDH est une étape importante qui va compter dans l’agenda international et régional, car elle se tient à la veille des grandes échéances planétaires: Paris 2015 pour le Climat, les objectifs du Millénaire dans leur vision Post-2015 et Beijing +20 pour ce qui est de la parité et des droits des femmes. L’Argentine accueillera la troisième édition du Forum en 2015.

Bouchra Elkhadir

Les précisions de Driss El Yazam


Driss elyazami CNDH


Intervenant lors d’une conférence de presse organisée à Casablanca, Driss El Yazami, président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), a souligné que les portes du Forum mondial des droits de l’Homme sont ouvertes «devant tout le monde». Il ne s’agit pas d’un forum marocain, mais plutôt d’un évènement international destiné à engager le débat sur les avancées et les régressions des droits de l’Homme dans le monde. Ce qui exige la participation de toutes les associations œuvrant dans le domaine de la défense de ces droits, précise-t-il.
Concernant les appels au boycott des travaux de la deuxième édition du FMDH lancés par certaines associations marocaines, Mahjoub El Hiba, délégué interministériel aux droits de l’Homme, a déclaré que les organisateurs du Forum n’ont pas encore officiellement reçu de notification d’éventuels refus de prendre part à ce forum. «Nous avons appris que certaines associations vont boycotter le forum à travers les médias, mais aucun communiqué officiel ne nous est encore directement parvenu», a-t-il précisé.
Driss El Yazami a quant à lui précisé que l’ouverture inconditionnelle sur toutes les potentialités associatives demeure l’objectif du FMDH. «L’essentiel pour nous reste la participation aux débats et le respect de l’autre. C’est une étape importante pour évaluer les avancées en matière de droits de l’Homme dans un contexte international qui positionne ces droits comme des objectifs de développement», a-t-il expliqué. En réponse à une question concernant la participation des partisans du «Polisario de l’intérieur» au Forum et le risque de les voir transformer cet évènement en une tribune pour faire la promotion de la question de soi-disant violations des droits de l’Homme au Sahara, Driss El Yazami a affirmé que la porte est ouverte également devant eux et que le risque de perturbation des travaux ne constitue pas un problème, puisque ce n’est pas la première fois que les pro-Polisario agissent de la sorte. «Ce qui est important, c’est la capacité de convaincre. Cette question doit être traitée conformément à une approche des droits de l’Homme et non sous un angle politique».
Evoquant le refus de l’Association marocaine des droits de l’Homme et de l’Organisation marocaine des droits de l’Homme de prendre part aux travaux du Forum, El Yazami a indiqué que les deux associations ont déjà participé à sept rencontres préparatoires et que leurs propositions ont été toutes acceptées tout en précisant que les organisateurs n’ont reçu aucun écrit officiel dans ce sens.

 

BEK

Voir aussi

Prévention de la torture : Le sous-comité des Nations Unies en visite au Maroc

Le sous-comité des Nations-Unies pour la prévention de la torture et autres peines ou traitements …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.