Mariage des mineurs au Maroc : Un phénomène à la peau dure

Le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) a appelé à l’accélération du processus d’éradication du mariage des mineurs au Maroc, dans l’intérêt supérieur des enfants, et conformément aux engagements du Royaume en faveur des Objectifs du Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030.

Lors d’un atelier de restitution de l’avis du CESE sur le sujet du mariage des mineurs au Maroc, le Conseil a souligné l’importance de l’adoption d’une stratégie globale visant à abolir cette pratique et à impulser le développement socio-économique.

D’après le CESE, cette stratégie repose sur trois axes majeurs à savoir, l’amélioration du cadre juridique et du système judiciaire en harmonisant les dispositions du Code de la famille avec la Constitution et les conventions internationales signées par le Royaume, l’abrogation des articles 20, 21 et 22 ayant trait aux mariages des enfants, et enfin, le développement de la médiation familiale.

Mohcine Lourhzal 

Voir aussi

Enseignement | Le CNAEM et le CNC se dérouleront à partir du 11 juillet

Enseignement | Le CNAEM et le CNC se dérouleront à partir du 11 juillet

Le Concours national commun (CNC) d’admission aux écoles d’ingénieurs et le concours national d’accès aux …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.