mercredi 23 août 2017

L’ONU traque le financement jihadiste

Conseil de securite de ONU

Le Conseil de sécurité de l’ONU a interdit, jeudi 12 février, le commerce d’antiquités provenant de Syrie. Il a menacé de sanctions quiconque achèterait du pétrole à l’Etat islamique ou au Front Al-Nosra, émanation syrienne d’Al-Qaïda, tout en priant les gouvernements de cesser de payer des rançons.
Cette résolution préparée par la Russie a été adoptée à l’unanimité des 15 membres du Conseil de sécurité. Elle est contraignante et confère aux Nations Unies le droit d’infliger des sanctions économiques aux contrevenants sans toutefois autoriser le recours à la force.
Samantha Power, ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations unies, a regretté que le Conseil de sécurité ne soit pas parvenu plus tôt à une telle unanimité pour tenter de mettre fin au conflit qui déchire la Syrie depuis quatre ans, responsable selon elle de l’émergence de l’Etat islamique.

La résolution de jeudi interdit le commerce des antiquités syriennes et réaffirme la valeur d’une interdiction semblable appliquée aux antiquités irakiennes depuis près de dix ans.
Le texte cherche à tarir le financement des groupes islamistes en exhortant les pays limitrophes des territoires contrôlés par l’EI ou le Front Al-Nosra à interdire le transit des véhicules susceptibles de participer au trafic de pétrole, de métaux, de céréales, de bétail, de matériels électroniques et de cigarettes ou de faire de la contrebande d’armes.

Patrice Zehr

Voir aussi

Libye : Le cas du fils Kadhafi

La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a demandé l’arrestation immédiate de Saïf Al-Islam, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.