lundi 25 mars 2019

Algérie : Bouteflika renonce à un 5e mandat

Le Président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a annoncé lundi le report de l’élection présidentielle du 18 avril 2019 et sa décision de ne pas briguer un 5ème mandat à la magistrature suprême.

Dans un message à la nation diffusé par l’agence de presse “APS”, M. Bouteflika a également annoncé la tenue de l’élection présidentielle “dans le prolongement de la conférence nationale inclusive et indépendante”, ainsi que la formation d’un “gouvernement de compétences nationales”.

Il a reconnu que l’Algérie traverse une étape sensible de son Histoire, rappelant que “ce 8 mars, pour le troisième vendredi consécutif, d’importantes marches populaires ont eu lieu à travers le pays”. Il a dit comprendre “tout particulièrement le message porté par les jeunes en termes, à la fois, d’angoisse et d’ambition pour leur avenir propre et pour celui du pays”.

“Il n’y aura pas de cinquième mandat et il n’en a jamais été question pour moi, mon état de santé et mon âge ne m’assignant comme ultime devoir envers le peuple algérien que la contribution à l’assise des fondations d’une nouvelle République en tant que cadre du nouveau système algérien que nous appelons de tous nos vœux”, a affirmé le Président algérien.

Il a ajouté qu’il n’y aura pas d’élection présidentielle le 18 avril, dont le report qui a été réclamé “vient donc pour apaiser les appréhensions qui ont été manifestées afin d’ouvrir la voie à la généralisation de la sérénité, de la quiétude et de la sécurité publique”.

Le chef de l’Etat algérien a annoncé de même avoir décidé de procéder tout prochainement à des “changements importants” au sein du Gouvernement, qui “constitueront une réponse adéquate aux attentes” de la rue, faisant savoir que la Conférence nationale inclusive et indépendante doit s’efforcer de compléter son mandat avant la fin de l’année en cours.

Le projet de Constitution qui émanera de la Conférence sera soumis à un référendum populaire, a-t-il poursuivi, relevant que cette conférence nationale indépendante “fixera souverainement la date de l’élection présidentielle à laquelle je ne serai en aucun cas candidat”.

M. Bouteflika a aussi indiqué que l’élection présidentielle, qui aura lieu dans le prolongement de cette conférence nationale, sera organisée sous l’autorité exclusive d’une commission électorale nationale indépendante dont la création est décidée pour répondre à une revendication largement soutenue par les formations politiques algériennes, ainsi qu’à une recommandation constante des missions d’observation électorale des Organisations internationales et régionales.

Et de relever que le gouvernement de compétences nationales qui sera mis en place dans le but de contribuer de manière optimale à la tenue de la prochaine élection présidentielle, assumera la supervision des missions de l’administration publique et des services de sécurité et apportera sa pleine collaboration à la commission électorale nationale indépendante.

Avec MAP

Voir aussi

Algérie : Les propositions de Bouteflika ne sont pas une victoire

Le retrait de la candidature à un 5e mandat du président Abdelaziz Bouteflika et le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.