mardi 10 décembre 2019

Palais du Luxembourg : Semaine de la gastronomie marocaine

Palais du Luxembourg : Semaine de la gastronomie marocaine

Une Semaine de la gastronomie marocaine a été lancée, mardi soir, à l’emblématique Palais du Luxembourg siège du Sénat français, en présence de hautes personnalités françaises et marocaines.

Placée sous le patronage du Président du Sénat français, Gérard Larcher, cette manifestation, organisée à l’initiative du groupe d’amitié France-Maroc au Sénat français, avec le soutien de l’Ambassade du Maroc à Paris et l’Office national marocain du tourisme (ONMT), vise à mettre en valeur l’art culinaire marocain, qui fait partie du patrimoine culturel du Royaume et à contribuer à renforcer encore davantage les relations d’amitié et de coopération entre la France et le Maroc.

Une soirée gastronomique et artistique a marqué le lancement de cette manifestation. Elle s’est déroulée en présence notamment de la ministre du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, Nadia Fettah Alaoui, de la Secrétaire d’Etat française chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, du Président du groupe d’amitié France-Maroc au Sénat, Christian Cambon, de l’Ambassadeur du Maroc à Paris, Chakib Benmoussa, et de Hubert Védrine, ancien ministre français des Affaires étrangères.

Cette soirée a été également marquée par la présence d’Assia Bensalah Alaoui, Ambassadeur itinérant de Sa Majesté le Roi, du Président de la Fondation Nationale des Musées du Maroc, Mehdi Qotbi, du Directeur général de l’ONMT, Adil El Fakir ainsi que de plusieurs sénateurs membres du groupe d’amitié France-Maroc.

Dans une allocution de circonstance, M. Cambon a souligné que cette manifestation a pour objectif de mettre en valeur la gastronomie marocaine qui fait partie intégrante du patrimoine culturel marocain et la gastronomie française, reconnue depuis 2010 par l’Unesco comme élément du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, et de contribuer ainsi au renforcement des liens traditionnels entre Paris et Rabat.

Il a, à cet égard, mis en avant la place “essentielle” du Maroc comme pont entre l’Europe et l’Afrique, notant que les liens étroits unissant le Maroc à la France et le vif intérêt que portent les sénateurs au Royaume, font du groupe d’amitié France-Maroc l’un des plus prestigieux, des plus anciens et des plus importants groupes d’amitié du Sénat français.

Fort de ses 70 membres, issus de toutes les sensibilités, le groupe d’amitié France-Maroc répond à sa vocation première de resserrer les liens avec les parlementaires, en particulier avec les membres de la chambre des conseillers du Maroc, grâce à des contacts noués à l’occasion de déplacement au Maroc ou l’accueil en France de délégations marocaines, a affirmé M. Cambon.

Et d’ajouter que ces rencontres constituent autant d’occasions d’information et de dialogue qui favorisent un rapprochement des points de vue, une meilleure compréhension mutuelle, faisant observer que le groupe d’amitié entend également contribuer au développement des relations économiques entre les deux pays, en s’appuyant sur les chambres de commerce, les réseaux économiques franco-marocains, BusinessFrance et l’ensemble des acteurs qui y oeuvrent au quotidien.

Mme Fettah Alaoui a souligné de son côté l’attachement des deux pays à leurs traditions culinaires séculaires et leur volonté de les préserver et de les faire connaître.

Le Maroc dispose d’un patrimoine culinaire à la fois très ancien et diversifié qui s’est enrichi au fil des siècles des apports des peuples qui ont façonné par leurs cultures et leurs coutumes le Maroc, terre de rencontres et de brassages, a-t-elle dit, faisant observer que la cuisine marocaine est authentique et moderne à la fois, forte de ses racines mais aussi tournée vers l’avenir, ouverte aux évolutions du monde.

La gastronomie constitue un levier essentiel pour développer le tourisme et faire connaître un pays dans sa diversité géographique et sa richesse historique, a affirmé la ministre, mettant en lumière les efforts fournis par les autorités marocaines afin de permettre à la gastronomie marocaine de jouer pleinement son rôle dans le développement du tourisme national, secteur qui représente le second plus gros contributeur du PIB national et qui a généré en 2018 quelque 550.000 emplois directs.

A cette occasion, la ministre marocaine a reçu des mains de M. Cambon la Médaille d’or du Sénat français.

Cette cérémonie a été rehaussée par la présence du chef des cuisines de l’Elysée, Guillaume Gomez, et de Rachid Agouray, chef en charge de la cuisine marocaine dans un grand palace à Marrakech, qui ont reçu la Médaille d’or du sénat français pour leur contribution au rayonnement de la gastronomie française et marocaine.

Dans le cadre de cette Semaine de la gastronomie marocaine, les sénateurs et les fonctionnaires du Sénat français ainsi que les visiteurs de l’instance législative auront l’occasion, trois jours durant, de déguster et de savourer des plats traditionnels marocains qui font la renommée de la cuisine marocaine à l’international.

Avec MAP

Voir aussi

Les « Produits du terroir et de l’élevage » à l’honneur au Salon Agri Days Essaouira

Les « Produits du terroir et de l’élevage » à l’honneur au Salon Agri Days Essaouira

La ville d’Essaouira abritera, du 8 au 10 novembre, le Salon des produits du terroir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.