Académie du Maroc : Place à la musique classique du Monde arabe

Académie du Maroc : Place à la musique classique du Monde arabe

Dans le cadre du programme «Arabesque», initié par l’Académie du Royaume du Maroc, pour faire redécouvrir les compositeurs arabes de musique classique, cette haute institution, que dirige le Secrétaire perpétuel, Abdeljalil Lahjomri, a ouvert -une bien grande première!- ses portes aux amoureux de la musique, en leur offrant un récital de piano magistralement dirigé par l’artiste marocain Benabdallah. Avec ce savoureux récital, chaudement applaudi par un cercle de mélomanes avertis et une assistance triée sur le volet et très attentive au répertoire musical offert lors de cette soirée mémorable, c’est le début d’un long chemin que l’Académie du Royaume du Maroc a entamé, en introduisant la musique classique dans son enceinte.

L’expérience a commencé par des compositeurs classiques du Monde arabe avec, pour objectif, de familiariser les Marocains avec des artistes arabes inconnus, mais aussi des compositeurs et des auteurs qui font honneur à l’ensemble des pays arabes.

Pour l’artiste Marouan Benabdallah, ce projet «Arabesque: Musique classique du monde arabe» n’est pas limité aux seuls compositeurs arabes. Il s’ouvre également à des compositeurs turques, iraniens et à des «occidentés» influencés par la culture arabe, tels que Ahmed Adnan Saygun, Albéniz Bartok, Saint-Saëns (qui a beaucoup voyagé en Afrique du Nord) et d’autres.

«Par les temps qui courent, où la méfiance envers le monde arabo-musulman ne cesse de croître, il est de notre intérêt, souligne Marouan Benabdallah, de faciliter une meilleure compréhension et de renforcer le dialogue entre les cultures et les peuples». Et l’artiste de conclure: «Nous pensons que cette convergence à travers la musique et à travers l’art en général est un merveilleux moyen de promouvoir la tolérance et la paix entre les mondes arabe et occidental».

Tout le mérite revient donc à Abdeljalil Lahjomri, secrétaire perpétuel de l’Académie et à son équipe de collaborateurs qui ont veillé à la mise en œuvre de cette belle soirée et du programme minutieusement préparé, avec délicatesse et beaucoup de savoir-faire auxquels nous a habitués l’Académie.

«L’Académie du Royaume du Maroc, par ce premier concert, inaugure un long, périlleux et néanmoins enthousiasmant parcours de révélations, de redécouvertes, de réhabilitation et de reconnaissance», a fait savoir Abdeljalil Lahjomri.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Naji Benaji | Un certain regard sur la société

Le grand dessinateur et caricaturiste marocain, Naji Benaji a décroché en 2020 plusieurs prix internationaux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.