lundi 23 octobre 2017

Le Maroc expose son «Bio» à Nuremberg

Le Maroc expose l agriculture bio a Nuremberg

Dans son pavillon de 130 m² et avec une délégation composée de treize entreprises, menée par Maroc Export, le Maroc a su faire de l’effet lors de l’édition 2014 du Salon international des produits agricoles bios «Biofach» qui s’est déroulée du 12 au 15 février 2014 à Nuremberg, au Sud de l’Allemagne.

Faisant suite à sa première participation en 2011, le Maroc a pris part à ce Salon avec l’ambition de toucher l’ensemble du marché européen qui abrite plusieurs pays comptant parmi les plus grands consommateurs et importateurs de produits agricoles bios au monde. Ciblant prioritairement le marché germanique, la participation marocaine a été axée essentiellement sur les produits les plus en vue côté consommation, d’où la présence de trois exposants de produits frais: agrumes, primeurs et plantes condimentaires, en plus de 10 entreprises, dont des coopératives spécialisées dans les produits transformés: huile d’argan alimentaire et cosmétique, huile d’olive, spiruline (micros algues), safran, dérivés et produits de la rose, huiles essentielles et plantes aromatiques et médicinales.
Il y a lieu de rappeler que les exposants sont tous membres de l’Association marocaine de la filière biologique (AMABIO), créée en 2010 et devenue un des acteurs incontournables de l’agriculture biologique au Maroc.

Le goût comme outil de promotion

Le pavillon marocain s’est démarqué par son «espace dégustation» dans lequel ont été présentés de vrais shows culinaires et gastronomiques à base de produits bios. L’espace animé par Rahal, se voulait un vrai miroir qui reflétait toute la richesse gustative et qualitative de la production agricole biologique nationale. Le Maroc dispose en effet, dans ce secteur, de vrais avantages comparatifs, notamment un climat tempéré, une grande capacité de production, un savoir-faire ancestral, une main d’œuvre compétitive et une proximité géographique avec les principaux marchés importateurs. A cela s’ajoute la stabilité économique et politique…

Un bilan satisfaisant

Outre le fait que Biofach 2014 a représenté pour les professionnels marocains une opportunité intéressante pour nouer de nouveaux contacts et entretenir des relations existantes depuis les précédentes participations avec leurs partenaires, pour s’enquérir des nouveaux développements dans le domaine des produits bios et suivre de près le comportement sur le marché de la concurrence, la 2ème participation marocaine à ce Salon a été considérée comme un grand succès pour la promotion des produits bios.
En effet, ce ne sont pas moins de 420 contacts professionnels qui ont été établis sur le stand avec des importateurs et distributeurs étrangers intéressés par les produits biologiques marocains exposés. Ces professionnels et bien d’autres ont aussi été informés par leurs homologues marocains sur les potentialités et les performances du secteur bio au Maroc.
Côté marocain, la majorité des exposants ont jugé ces contacts bons et prometteurs, surtout qu’ils ont tous été traduits par des commandes fermes pour certains produits, notamment le safran, l’huile d’argan (alimentaire et cosmétique), huile d’olive et des projets de contrat pour la spiruline avec la grande distribution de cinq pays, dont quatre européens, à savoir l’Allemagne, la Pologne, la Belgique et l’Espagne, outre un pays arabe, le Koweït.

Une distinction méritée

Le produit marocain, notamment pour ce qui est de l’huile d’olive, a été primé lors d’un concours organisé dans le cadre du Biofach 2014 à travers la société Conserve bio qui a su prendre une place de choix dans le top 10 des meilleures huiles d’olive. Ainsi, sur les 80 échantillons candidats à ce concours, l’huile de Conserve bio a pu occuper la troisième marche du podium, devançant l’Italie et l’Espagne.
Cette huile a été jugée d’une haute qualité. Producteur de pruneau, de plantes médicinales et aromatiques, la société est plutôt pionnière en matière d’huile d’olive organique extra vierge. «Nous produisons la meilleure huile d’olive qui soit grâce à notre travail et notre sérieux, grâce aussi à notre oliveraie qui a cinquante ans et au moulin d’huile que nous avons construit… Cette distinction est une preuve que le produit marocain n’a rien à se reprocher et qu’il a de quoi se frayer aujourd’hui un chemin et prendre place parmi les grands… En témoigne bien notre classement aujourd’hui devant deux des plus rudes concurrents sur le marché mondial, à savoir l’Italie et l’Espagne», commente Abdelhamid Aboulkassim, gérant de Conserve bio.
Par ailleurs, l’évaluation de la participation marocaine au Biofach 2014 a démontré que ce Salon présente beaucoup d’intérêt à de nombreux égards. «Il s’agit d’abord d’un carrefour d’une très grande importance quant aux rencontres entre fournisseurs et acheteurs. Ensuite, la majorité des produits biologiques frais demandés cadrent parfaitement avec l’offre marocaine. Enfin, c’est un forum d’informations et de communication grâce à sa parfaite organisation que Maroc Export recommande à toute la filière au Maroc et y met tous les moyens pour soutenir, encourager et élargir la participation marocaine», estime pour sa part Abdelhamid Achwaq, conseiller sénior au département de l’agroalimentaire à Maroc Export.
Ce Salon est ainsi recommandé à toute la filière bio comme étant une occasion pour s’introduire sur le marché européen, premier consommateur des produits bios. La présence
d’exposants des pays concurrents du Maroc, notamment l’Espagne, l’Italie, la Tunisie, l’Egypte, le Portugal et la Turquie, ainsi que la présence de produits biologiques marocains sur les marchés européens permettent de bien juger le positionnement du secteur agroalimentaire marocain en tant que secteur concurrentiel et compétitif.

Et demain…

Pour Maroc Export, «Biofach est le lieu indiqué pour améliorer l’image du Maroc et élargir d’avantage les possibilités à l’exposition. Il représente également une occasion pour explorer les possibilités de partenariat entre producteurs marocains et allemands, ainsi qu’entre associations professionnelles des deux pays», souligne encore Achwaq. Et de préciser: «Les intentions manifestées par les exposants actuels, de participer encore à l’édition de 2015 du Biofach, encouragent l’initiative de Maroc Export et l’incitent à renforcer davantage son action pour l’année à venir».
Ainsi se trace déjà en perspective une participation avec un nombre plus important d’exposants qui seront approchés par Maroc Export qui prévoit aussi de travailler pour avoir un emplacement dans le hall 1 (au lieu du hall 2). «C’est pour assurer à la participation marocaine une meilleure représentativité sur cette plate-forme devenue incontournable dans la filière des produits bios au niveau mondial et d’engager une campagne de communication plus agressive pour la promotion de la participation marocaine», conclut le conseiller.

DNES à Nuremberg, Hamid Dades

Voir aussi

SM le Roi préside un Conseil des ministres axé sur le volet social

Le Conseil des ministres présidé par SM le Roi Mohammed VI, lundi 2 octobre 2017 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.