mardi 17 octobre 2017

Crans Montana, édition 2015 à Dakhla

Dakhla

Le Forum de Crans Montana a bien lieu à Dakhla, du 12 au 14 mars 2015, n’en déplaise aux trublions du voisinage que tout ce que fait le Maroc dérange. Zoom.

En décidant de tenir son Edition 2015 du 12 au 14 mars 2015, dans la ville de Dakhla, perle du sud, le Crans Montana Forum a choisi le Maroc, terre de civilisation plusieurs fois millénaire, reconnu comme havre de sécurité dans un environnement régional et international en pleine effervescence et pays ayant réussi haut la main à conforter sa position de leader de la croissance parmi nombre de pays africains de par sa position stratégique et la clairvoyance de son Souverain, SM Mohammed VI. Ce qui lui a valu de devenir un maillon important dans les relations Nord-Sud et d’apparaître de plus en plus comme un point de jonction essentiel pour ces mêmes relations.

Dakhla, centre de gravité

Jean-Paul Carteron, président du prestigieux Forum Crans Montana, s’est expliqué. C’est la première fois, a-t-il révélé, qu’il tenait une conférence de presse à quelques jours de l’ouverture du Forum. Il a ajouté: «Dakhla est aujourd’hui reconnue mondialement être le centre de gravité de l’axe Tanger-Guinée, en passant par le Sénégal». Et de souligner avec conviction: «Il était temps que cet événement d’envergure se tienne dans cette cité prestigieuse pour permettre aux gens de bonne foi de se rencontrer pour se faire leur propre opinion, de voir et de constater de visu».

Le choix de l’Afrique

En décidant de tenir cette édition 2015 à Dakhla, le Forum Crans Montana a aussi choisi l’Afrique, «une terre riche en ressources, mais jusque-là marquée par son faible taux de croissance; un continent en réanimation, mais plein aussi de promesses et qui fait l’objet de moult préoccupations internationales». Et c’est parce qu’il est conforté par la retentissante réussite de l’organisation de sa 25ème session annuelle à Rabat, en juin dernier, que le Forum a visé encore une fois le Royaume.

Créer un débat fructueux

La vocation du Crans Montana Forum est de réunir des personnalités influentes de tous bords, dont des chefs d’Etat et de gouvernement, des ministres, des experts et des décideurs, avec comme objectif de créer un débat fructueux et constructif autour des coopératives régionales et aussi Sud-Sud en Afrique.

Rencontre importante

Les thématiques inscrites à l’ordre du jour témoignent de l’importance de la rencontre de Dakhla. Elles concernent la meilleure gestion des ressources naturelles dans le continent africain, les communications et les TIC: rejoindre les grands réseaux de communication, d’industrie agro-alimentaire et de pêche, l’intégration mondiale du secteur financier de l’Afrique, l’industrie du Tourisme en tant que meilleur levier de développement économique et enfin et non des moindres l’énergie verte qui s’avère être un grand besoin pour l’Afrique.

L’Algérie, trouble-fête

S’agissant du branle-bas de combat orchestré par l’Algérie et son acolyte le Polisario, que la tenue du Forum de Dakhla dérange au plus haut point (au point de mobiliser tout l’arsenal médiatique et financier algérien déprécié par la chute du prix du pétrole), son objectif est de faire revenir les organisateurs, avec à leur tête le président Carteron, sur leur choix de cette ville du sud marocain. Carteron a été on ne peut plus clair en consacrant aux trouble-fête le minimum: «Ça ne m’intéresse pas, d’ailleurs, j’évite toute controverse politique».
N’en déplaise donc à ceux que le Maroc n’a pas choisis comme voisins -car «on ne choisit pas ses voisins», disait feu Hassan II-, le Forum de Dakhla 2015 aura bien lieu à la place choisie et voulue. Le gouvernement marocain soutient cette initiative et l’a fait savoir par la voix autorisée de son ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi, à l’issue du Conseil de gouvernement.

Les femmes à Dakhla

Une réunion spéciale des femmes africaines est à l’ordre du jour du Forum de Dakhla, compte tenu, disent les organisateurs, des responsabilités sociales toujours plus importantes des femmes qui s’avèrent, définitivement, de véritables actrices de la vie Africaine.

Les jeunes également

Les jeunes n’ont pas été oubliés au menu de ce Forum. Le président Jean-Paul Carteron l’a tellement bien dit lors de son exceptionnel point de presse. «Il s’agit, a-t-il souligné, de créer l’espoir pour les jeunes et la sécurité pour tous, promouvoir aussi la jeunesse en tant que moteur de l’Afrique et de la coopération Sud-Sud». Le désespoir, le chômage et l’absence d’une vision claire entraînent l’implication des jeunes dans ce fléau dévastateur qu’est le terrorisme.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Médina de Casablanca : La corruption qui tue!

A moins que de nouvelles actions ne soient menées pour le relogement des habitants de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.