1ère Commission nationale des investissements | 21 projets approuvés d’un montant de 76,7 MMDH

La 1ère Commission nationale des investissements instituée par la nouvelle Charte de l’Investissement, réunie mercredi à Rabat, sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a approuvé 17 projets de conventions et 4 avenants à des conventions pour un montant global de 76,7 milliards de dirhams (MMDH).

Les 21 projets étudiés ont été approuvés pour un montant global de 76,7 MMDH, permettant la création de 5.728 emplois directs et 14.707 indirects, indique un communiqué du département du Chef du gouvernement, soulignant que cette 1ère Commission nationale des investissements marque une étape nouvelle dans l’opérationnalisation de la Charte, et ce conformément aux Hautes Directives de SM le Roi Mohammed VI relatives à l’accélération de la dynamique de l’investissement privé dans le Royaume.

Les conventions d’investissements et avenants approuvés lors de cette commission sont dominés par le secteur de l’industrie, avec 53,6 MMDH, soit près de 70% des investissements engagés, suivi du dessalement de l’eau de mer avec 14% des investissements projetés, et des énergies
renouvelables avec 4%.

En termes d’emplois, le secteur industriel est le principal pourvoyeur d’emplois. Les projets relevant de ce secteur prévoient la création de 4.213 emplois directs, soit plus de 73% du nombre total des emplois à créer, alors que les projets prévus dans les secteurs du tourisme et de la santé
représentent chacun 8% des emplois projetés.

Par ailleurs, en application des nouvelles prérogatives de la Commission Nationale des Investissements et des dispositions du décret d’application relatif au dispositif de soutien spécifique aux projets à caractère stratégique, 6 projets d’investissement supplémentaires ont été examinés par la Commission qui leur a attribué le caractère stratégique.

Investissement 50 MMDH pour l'énergie sur trois ans

Correspondant à un potentiel d’investissement de 54,8 MMDH, et de création de 13.260 emplois directs et 33.150 emplois indirects, ces projets seront examinés par le Comité technique des Projets d’Investissements Stratégiques (CTPIS) avant leur approbation finale par la Commission Nationale des Investissements.

Sur le plan sectoriel, 4 parmi les 6 projets ayant été dotés du caractère stratégique, concernent l’écosystème du véhicule électrique, et notamment le volet relatif aux batteries.

Au cours de cette réunion, le Chef du gouvernement a relevé que cette 1ère Commission Nationale des Investissements intervient dans un contexte particulier, marqué par la poursuite de la mise en œuvre de la politique de l’État en matière de développement et de promotion de l’investissement, et ce, suite à la publication au bulletin officiel de la loi cadre 03-22 portant charte de l’investissement en décembre 2022, à l’adoption par le Conseil de
gouvernement du décret d’application portant sur les dispositifs principal et stratégique en janvier 2023, et à la publication des arrêtés correspondants en mars 2023.

M. Akhannouch a également souligné que le gouvernement, conformément aux Hautes Orientations Royales, a accordé, dès le début de son mandat, une importance majeure à la définition et à la mise en œuvre de la nouvelle politique de l’État en matière d’investissement, eu égard à son rôle de moteur du développement économique du Royaume, mettant l’accent sur l’attachement du gouvernement à consacrer l’attractivité de l’économie nationale pour les investissements nationaux et étrangers et à renforcer le positionnement économique de notre pays.

CGEM Appel à un plan d’urgence pour l’industrie

Ont notamment pris part à cette 1ère commission nationale des investissements Mohamed Hajoui, Secrétaire Général du Gouvernement, Nizar Baraka, ministre de l’Équipement et de l’Eau, Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation Nationale, du Préscolaire et des Sports, Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Fatima Zahra El Mansouri, ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Mohamed Sadiki, ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Younes Sekkouri, ministre de l’Inclusion Économique, de la Petite entreprise, du Travail et des Compétences et Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du Commerce.

Il s’agit aussi de Mohcine Jazouli, ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques Publiques, Fouzi Lekjaa, ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Budget et Ghita Mezzour, ministre déléguée auprès du chef du gouvernement chargée de la Transition numérique et de la Réforme et de l’Administration, ainsi que les secrétaires généraux des départements de l’Intérieur, de l’Économie et des Finances, de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, du ministère délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques Publiques et le directeur général de l’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations.

LR/MAP

,

Voir aussi

Bankole Adeoye,Nasser Bourita,paix,Rabat,sécurité,UA,Afrique

Le commissaire aux Affaires politiques de l’UA salue les efforts du Maroc pour la consolidation de gouvernements démocratiques et transparents

Le commissaire aux Affaires politiques, à la Paix et à la Sécurité de l’Union africaine …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...