Flash Infos

X-Factor : Le Souverain félicite Errifi

SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations au jeune artiste marocain, Mohamed Errifi, qui a remporté, vendredi 24 mai, le titre du programme «X-Factor» récompensant les talents artistiques dans le monde de la chanson arabe.

Mohamed Errifi

«Nous vous félicitons pour avoir remporté le titre de la version arabe de ce programme», souligne le Souverain dans ce message, ajoutant que cette récompense «amplement méritée» est le fruit «des efforts que vous avez déployés tout au long de cette compétition, conjugués à vos capacités vocales, à votre prestation et à votre présence forte sur scène».

«Autant cet exploit artistique constitue une reconnaissance de vos capacités, autant il prouve, une fois de plus, que le Maroc regorge de talents, jeunes et prometteurs, qui ne cessent de briller dans les différentes compétitions artistiques arabes et internationales», conclut le message.
Les Marocains ont suivi durant 10 semaines le parcours exceptionnel de ce jeune artiste. Dans son parcours, Errifi ne ressemble à personne et ne veut ressembler à personne. Ce n’est pas du déjà vu. Il est unique. Durant les deux derniers «primes» du jeudi et vendredi (23 et 24 mai), on a découvert une autre facette de l’artiste: Errifi au cœur d’enfant.
Après le départ de Adnane (Jordanie), ils sont restés deux candidats: Errifi (Maroc) et Brahim (Libye) pour le titre. Errifi était tellement malheureux du départ de Adnane qu’il a eu carrément un blocage. Il n’arrivait plus à chanter, ce qui montrait la sensibilité et les valeurs de l’artiste. Malgré cela, comme le surnommait Hussein El Jasmi «Al Bourkane» (Le Volcan) a eu le vote du grand public arabe.
Un grand chapeau à Médi 1 TV qui a consacré deux soirées successives à la couverture de l’événement. Merci au coach d’Errifi, la grande star, Hussein El Jasmi, qui l’a encadré avec professionnalisme et une grande générosité tout en exprimant durant l’événement de X-Factor son amour et son respect au peuple marocain. D’ailleurs, pour rappel, cet artiste avait écrit une chanson pour le Maroc et contre le terrorisme intitulée «Matkich Bladi».

Voir aussi

Courage, Hatim : «Bi chifae l3ajel»

On voulait à tout prix croire que c’était juste une rumeur. Mais l’information a été …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.