Une partie des politiciens espagnols aborde avec une “mentalité coloniale” les questions vitales du Maroc et d’Amérique latine

Crise Maroc-Espagne,Brahim Ghali,Algérie,Polisario,Sahara marocain,international,europe,immigration,afrique,Amérique Latine-Maroc

Une partie de politiques et de responsables espagnols continue d’aborder avec une “mentalité coloniale” les questions vitales du Maroc et des pays d’Amérique latine, a souligné le Forum des hommes d’affaires Amérique Latine-Maroc.

Toutefois, ces pays se refusent à accepter ce traitement de deux poids, deux mesures de l’Espagne, car il ne conduira en fin de comptes qu’à entamer la confiance et le respect réciproques, ont affirmé les membres du Forum lors d’une réunion à distance tenue récemment et consacrée aux derniers développements de la crise politique entre le Maroc et l’Espagne.

Les membres du forum ont condamné à cette occasion le fait d’implication de l’Union européenne dans cette crise, dans une tentative de détourner le débat sur ses causes réelles, qui sont l’accueil du dénommé Brahim Ghali en Espagne avec de faux documents et une identité usurpée, et qui est poursuivi par la justice espagnole pour des crimes contre l’humanité, des actes de terrorisme, entre autres, souligne le Forum dans un communiqué.

“L’Union européenne ne doit pas se laisser entraîner par les velléités coloniales de l’Espagne, et doit œuvrer au renforcement de sa coopération avec les principaux pays de la rive sud de la Méditerranée, notamment le Maroc, afin de mieux gérer les flux migratoires, d’autant plus que le Royaume du Maroc est un partenaire stratégique pour l’Europe, en particulier face à des défis communs tels que la migration et la sécurité”, ont soutenu les participants à la réunion, au cours de laquelle le président du Forum, Abdelhak Hakka a présenté un exposé sur les derniers développements de la crise maroco-espagnole depuis l’accueil par Madrid du chef des séparatistes du “Polisario”.

Le forum affirme compter tout particulièrement sur la voix de la sagesse de certaines parties espagnoles, dans le but de redresser la situation et préserver la coopération bilatérale très importante entre le Maroc et l’Espagne dans divers domaines, en tenant compte de la place importante qu’occupe le Royaume du Maroc au sein dans la communauté internationale, relève le communiqué.

Les participants à la réunion ont salué par la même occasion les initiatives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son rôle pionnier dans le maintien de la stabilité dans la région, malgré les complots ourdis contre l’intégrité territoriale du Royaume par certains pays voisins.

Par ailleurs, les membres du Forum des hommes d’affaires Amérique Latine-Maroc se sont félicités de la qualité des relations de coopération et d’amitié unissant le Maroc et les pays d’Amérique latine, et qui ont amené plusieurs pays de la région à retirer leur reconnaissance de la “république fantoche”.

LR/MAP

Voir aussi

Pegasus

Espionnage | Le Maroc dément le recours au logiciel espion “Pegasus”

Le gouvernement marocain a exprimé son grand étonnement de la publication, depuis dimanche 18 juillet, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.