UC : La double mission de Sagid

Sagid uc

Elu au poste de Secrétaire général de l’Union Constitutionnelle (UC), Mohamed Sagid sait qu’un agenda l’attend pour rénover le parti et le remettre sur les rails.

A nouvelles échéances électorales, un nouveau Secrétaire général pour l’Union Constitutionnelle (UC), avec une double mission: sauver un parti qui avait besoin d’un leader pour le remettre sur les rails et tout faire pour qu’il passe le cap des prochaines échéances électorales dans de bonnes conditions et retrouver sa place sur l’échiquier politique.
Invité du Forum de la MAP, mardi 5 mai 2015, le nouveau patron de l’Union Constitutionnelle, flanqué d’une bonne partie des membres du Bureau politique du parti des frères de feu Maâti Bouabid (fondateur), s’est prêté au jeu des questions-réponses avec les médias. Affichant un calme olympien, Mohamed Sajid, qui porte aussi la difficile casquette de maire de la métropole casablancaise, est tout de suite passé aux aveux: «Ma candidature au poste de Secrétaire général de l’UC ne figurait aucunement dans mon agenda et n’était pas en tête de mes priorités». Il s’est expliqué: «Durant tout mon parcours, je n’ai jamais couru après un quelconque poste.

Je suis d’ailleurs arrivé tout à fait par hasard à la politique en 1993 (au parlement) et je me suis demandé comment j’allais faire pour être à la hauteur des électeurs qui m’ont fait confiance et les représenter au parlement du fait que je ne disposais guère d’un mode d’emploi, ni d’un plan».

Le nouveau patron de l’UC est conscient de la tâche qui lui incombe. Une et non des moindres, a-t-il dit, est de rénover l’ensemble des structures du parti dont il a aujourd’hui la lourde responsabilité, de dépasser les crises et d’en sortir fort et solidaire, «en tant que force politique capable d’assumer notre responsabilité et de jouer un rôle sur l’échiquier politique».
Au nom de l’ensemble des militants, M. Sajid s’est félicité du comportement civilisationnel et de la totale transparence qui ont marqué les élections pour le Secrétariat général. «Ceci nous laisse confiant quant à notre rôle au sein de l’opposition où nous sommes restés près de quinze années au niveau du gouvernement, mais pas au niveau de l’exercice de la chose locale et de la gestion de certaines collectivités locales où nous avons excellé, avec en tête la gestion des grandes métropoles comme le Grand Casablanca», a souligné le SG de l’UC. Et Sajid de remettre sa casquette de Maire en se départant de la langue de bois. Il a avoué que les divergences pouvaient exister au sein du Conseil de Casablanca. «Ce qui nous a toujours réuni était et reste l’intérêt de notre ville et de ses habitants, quelle que soit leur appartenance… Notre parti au sein du Conseil de la ville, c’est cela même qui nous rend fiers des réalisations concrètes, malgré les éventuelles critiques», a-t-il ajouté.
Sajid s’est dit ouvert à tous les avis contraires et favorables au débat et au dialogue fructueux et responsable. Beaucoup y ont vu un message adressé au bras de fer actuel entre la majorité et l’opposition. «Je n’en veux pas à nos frères dans l’opposition, a-t-il dit, mais tout doit se faire dans le total esprit de responsabilité exigé dans la gestion des affaires de l’Etat».
S’agissant de l’agenda des prochaines élections, le Secrétaire général de l’Union Constitutionnelle n’a pas hésité à se positionner et à annoncer la couleur: «Si nous voulons être respectueux de la démocratie, nous nous devons, a-t-il dit, d’insérer dans notre culture, majorité et opposition, le nécessaire respect du calendrier des échéances électorales». L’UC n’est pas pour le report des élections, a tenu à préciser Mohamed Sajid, recommandant que celles-ci aient lieu en temps opportun.
Sajid a ainsi annoncé la couleur. L’homme d’affaires qu’il est marquera, selon ses proches, le parcours du parti rénové. Il a déjà donné un avant-goût de sa démarche: «Nous avons tenu une réunion du Bureau politique de l’UC, le premier mai, pourtant jour férié (Fête du travail).

Lire aussi
Golfe-Maroc : 4ème édition du Forum d'investissement à Casablanca

Mohammed Nafaa

Voir aussi

PLF-2022,pouvoir d'achat maroc

La préservation du pouvoir d’achat au centre des orientations du PLF-2022

Le gouvernement a placé les secteurs sociaux et la préservation du pouvoir d’achat des citoyens …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

WeePie Cookie Allow cookie category settings icon

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.

WeePie Cookie Allow close popup modal icon