Sécurité : L’université n’est pas un no man’s land

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, Lahcen Daoudi, a reconnu, lors de sa rencontre avec les médias, dans le cadre du Forum MAP, l’existence de la violence dans nos universités. Il a même reconnu qu’il s’agissait là d’une problématique grave. Et d’expliquer: «L’extrémisme se sert de la violence pour changer les situations».

Daoudi a cependant refusé que la sécurité au sein de nos universités soit l’apanage des doyens, au lieu des sécuritaires. «L’université, a-t-il matraqué, fait partie de la société marocaine et ne peut en aucun cas devenir un no man’s land».

Voir aussi

Elections 2021 Maroc,Omar Hilale,ONU,Sahara marocain

Elections du 8 septembre | La lettre de M. Hilale au Conseil de sécurité et au SG distribuée aux 193 Etats membres de l’ONU

Le Secrétariat général des Nations Unies vient de publier, en tant que document officiel du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.