Sahara | La prééminence de l’initiative d’autonomie mise en avant lors d’un colloque à Settat

Sahara marocain,Initiative d'autonomie.

Des intervenants du et d’ailleurs ont mis en avant, mardi à Settat, lors d’un colloque international initié par la Fondation Joudour (racines) pour les Marocains du monde, la prééminence de l’initiative d’autonomie dans la résolution du conflit artificiel autour du marocain.

Ce colloque, organisé en partenariat avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger et l’Université Hassan 1er de Settat et en coopération avec la région Casablanca-Settat et la province de Settat, s’inscrit dans le cadre de la dynamique positive marquant la cause nationale notamment avec la reconnaissance historique des Etats Unis d’Amérique de la souveraineté pleine et entière du sur son et la nouvelle position espagnole soutenant l’initiative marocaine d’autonomie, ainsi que la position de l’Allemagne vis-à-vis de la cause nationale, outre l’ouverture de près de 25 consulats dans les villes de Laâyoune et .

Cet événement, placé sous le thème: “L’initiative d’autonomie et la banqueroute de la thèse séparatiste et d’autodétermination”, vise à mettre la lumière sur le rôle des Marocains du monde dans la de la cause nationale et leur plaidoyer pour la libération des séquestrés dans les camps de Tindouf sur le territoire algérien, ainsi que la dénonciation de la situation alarmante et dramatique de ces séquestrés et les graves violations de dont ils sont victimes.

Intervenant à l’ouverture de ce colloque, Aziz Wahbi, président de la Fondation Joudour a souligné que la cause de l’intégrité territoriale est la plus importante question pour la communauté marocaine à l’étranger, notant que la bonne information et la position politique constituent des armes efficaces entre les mains des Marocains résidents à l’étranger pour convaincre les sociétés locales et réfuter les thèses des ennemis de l’intégrité territoriale.

Le Maroc prône une politique pacifiste fondée sur le respect de la souveraineté des autres nations

Il a souligné que le contexte actuel marqué par la rage des mercenaires et leur mentor algérien en raison des victoires retentissantes de la diplomatie marocaine à plusieurs niveaux, requiert plus de vigilance de la part des Marocains du Monde, ce qui nécessite d’entreprendre de larges campagnes de communication pour accompagner le travail colossal déployé par les différentes institutions nationales.

Pour sa part, le représentant du CCME, Mohamed Farssi a passé en revue les efforts déployés par le Conseil pour l’encadrement des Marocains du Monde afin de défendre l’intégrité territoriale du Royaume et le renforcement de leurs capacités de plaidoyer dans ce domaine à travers une série de colloques et rencontres organisés en partenariat avec les universités nationales.

M. Farssi s’est arrêté aussi sur les derniers développements qu’a connus la cause nationale notamment la reconnaissance des Etats Unis de la souveraineté pleine et entière du sur son et les reconnaissances internationales successives de l’initiative d’autonomie comme étant la plus sérieuse et réaliste pour parvenir à une résolution à ce conflit artificiel, ainsi que l’ouverture des consulats dans les provinces du Sud par des pays africains et arabes et des caraïbes, ce qui enterre définitivement la thèse séparatiste.

El Otmani | La reconnaissance par les Etats-Unis de la marocanité du Sahara est une victoire historique pour la cause nationale

De son côté, le chercheur marocco-suisse Obbad Noureddine, spécialiste dans les questions de développement, a mis en avant les efforts du Maroc pour engager une révolution socio-économique dans les provinces du Sud, en particulier via le lancement du plan de développement dédié à la région visant à créer des opportunités d’emploi, et encourager la création des entreprises et des pôles compétitifs dans la zone.

M. Obbad a évoqué également la consolidation des investissements dans le secteur agricole et de la pêche maritime dans les provinces du Sud et le projet de construction d’un Centre hospitalier universitaire (CHU) dans la ville de Laâyoune, d’un technopole à Foum el Oued et la promotion de la culture Hassanie en tant que levier de développement, outre nombre de projets de développement.

Le programme de ce colloque s’est articulé autour des interventions portant sur nombre de thématiques notamment la décision de la Cour internationale de justice et sa position de la question du Sahara marocain et le contexte et la portée du soutien international de l’initiative marocaine d’autonomie.

Les intervenants ont débattu aussi de la nouvelle position positive de l’Espagne vis-à-vis de la cause nationale, et procédé à une lecture attentive de “l’initiative d’autonomie : la réalité et les enjeux”.

LR/

Voir aussi

Maroc,Royaume-Unis,Lord Tariq Ahmad,Afrique du Nord,ONU,Commonwealth,Nasser Bourita,Coopération bilatérale

Les relations entre le Maroc et le Royaume-Unis appelées à se hisser au plus haut niveau

Les relations déjà “distinguées” entre le Maroc et le Royaume-Uni sont appelées à se hisser …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...