Réformes | La CE salue le rôle moteur de SM le Roi Mohammed VI

Commissaire européen,Réformes

Le chargé du voisinage et de l’élargissement, , a salué, jeudi à Rabat, le “rôle moteur” de SM le dans la mise en œuvre d’un vaste programme de nationales.

“Nous saluons le rôle moteur de SM le dans la mise en œuvre d’un ambitieux programme de national qui est pleinement conforme à notre plan économique et d’investissement”, a-t-il déclaré lors d’un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, à l’issue d’entretiens bilatéraux.

Le responsable européen a mis en avant la profondeur du partenariat -UE qui concerne “un éventail de priorités”, dont le développement du Continent africain, la sécurité, la lutte contre le terrorisme, mais aussi toutes les grandes questions globales “auxquelles il faut faire face ensemble”.

S’agissant de ses entretiens avec M. Bourita, M. Várhelyi a relevé que les échanges ont permis de réaffirmer “l’intérêt commun” pour “créer la prospérité, la stabilité et la sécurité régionales”.

La rencontre, a-t-il poursuivi, a été l’occasion de discuter du deuxième grand volet de la coopération -UE, à savoir la migration irrégulière, se disant “très reconnaissant” du travail persistant du en la matière.

“Nous sommes prêts à contribuer de notre côté pour faciliter ce travail du Maroc parce que nous sommes convaincus tous les deux que la migration irrégulière est une source d’instabilité et de vulnérabilité pour la région”, a poursuivi le responsable européen, en visite au Maroc les 9 et 10 mars.

Pour sa part, M. Bourita a relevé que le Royaume, sous la conduite de SM le , promeut un nouveau modèle de développement, faisant état d’une “convergence” entre les orientations de ce nouveau modèle et les priorités du partenariat Maroc-UE.

Lire aussi
Le Maroc veut une solution réaliste à la question du Sahara (Bourita)

Cette convergence, a-t-il expliqué, “permet aujourd’hui à l’UE d’accompagner le Maroc d’une manière forte et soutenue pour la réalisation des objectifs de ce nouveau modèle et pour accompagner la vision de SM le Roi pour le développement du Royaume”.

M. Bourita a, en outre, indiqué que le Maroc souhaite un “partenariat solide” avec l’UE, lequel partenariat est fondé sur “le respect mutuel, la convergence des intérêts et sur des valeurs partagées”, mettant en avant le besoin pour “des partenariats fiables”.

“Le Maroc voit sa relation avec l’Union Européenne dans cette perspective”, a affirmé le ministre, ajoutant qu’il n’y a pas de limites à “notre ambition à la fois en termes de programmes existants mais également de programmes innovants” à explorer ensemble pour que, dans tous les domaines, le Maroc et l’UE puissent présenter “un cadre pionnier qui pourrait inspirer la relation de l’UE avec d’autres pays de son voisinage”.

A cet égard, M. Bourita a assuré M. Várhelyi de la disposition du Royaume à œuvrer dans ce sens avec clarté, engagement et ambition.

A l’issue de leurs entretiens, MM. Bourita et Várhelyi ont signé le document relatif au projet “LINK UP AFRICA”, le premier de son genre dans le cadre du Partenariat entre le Royaume et l’Union Européenne.

Ce projet s’appuie sur la priorité donnée par le Royaume du Maroc et l’UE au développement de la coopération avec l’Afrique en se reposant sur une approche de coopération triangulaire Maroc-UE au profit des Etats africains.

LR/MAP

Voir aussi

Nasser Bourita,Antony Blinken,États-Unis,Maroc

Nasser Bourita s’entretient au téléphone avec le Secrétaire d’Etat américain

Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...