Polisario : Abdelaziz hors radars…

Plus que malade, le chef de file du Polisario, Mohamed Abdelaziz, doit être agonisant, ou alors tombé en disgrâce, pour n’avoir même pas pu assister aux ridicules «manœuvres militaires» que le Mouvement séparatiste a organisées les 29 et 30 mars, à Tifariti.
Des manœuvres supposées faire peur… au Maroc ! Mais, pour l’heure, les seuls qui aient peur, sur le terrain, sont ceux que protégeait Abdelaziz et qui voient sortir les griffes et les crocs des prétendants à sa succession.

Voir aussi

CNDH,Conseil des droits de l’homme

CNDH | Adoption des orientations stratégiques du second mi-mandat 2022-2024

La sixième session de l’Assemblée générale du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), tenue …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.