Plantes médicinales : Vers la création d’une Agence au Maroc

Plantes médicinales : Vers la création d’une Agence au Maroc

Le secteur des plantes médicinales et aromatiques au Maroc génère plus de 500 mille journées de travail annuellement. Il occupe une place de choix au Maroc et s’adjuge la 2ème place au niveau mondial, après la Turquie, en termes de production des plantes, avec quelque 4.000 variétés. Le gouvernement vient de décider de créer une agence…

La production nationale annuelle des plantes médicinales et aromatiques s’élève à 140 mille tonnes, dont environ 40 mille sont destinées à l’exportation, outre 5.000 tonnes des huiles essentielles extraites de ces plantes

Compte tenu de ces données, le gouvernement a décidé de transformer l’Institut national des plantes médicinales et aromatiques de Taounate en Agence dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière, pour organiser le secteur, améliorer sa qualité, valoriser sa production et booster sa compétitivité à l’échelle nationale et internationale.
La richesse et la diversité des plantes dont regorge la province de Taounate, ainsi que les conditions climatiques favorables à cette culture font que la création d’une Agence en la matière dans cette province tend à développer le secteur à travers des programmes pratiques, initiés avec les divers partenaires et professionnels, pour améliorer les techniques de production et trouver des solutions aux questions de l’encadrement et de formation des producteurs, outre l’appui à ces derniers. Ceci contribuera également à l’assouplissement des règles relatives à la production des plantes médicinales et aromatiques, l’encouragement des organisations professionnelles et des groupements d’intérêt économique, le renforcement des sessions de formations et l’institution d’un prix national destiné à inciter les professionnels à améliorer leur production et leur qualité.
L’Agence nationale des plantes médicinales et aromatiques, dont le siège se trouve à Taounate, couvre une superficie globale de 8 ha, dont 7,5 ha réservés à un parc d’expérimentation qui comprend un hall technologique composé d’ateliers pratiques, à savoir l’asséchement, la distillation, l’extraction et la composition.

HD

Voir aussi

Le FMI table sur un rebond de 4,9% de l’économie marocaine en 2021

Le FMI table sur un rebond de 4,9% de l’économie marocaine en 2021

L’économie marocaine devrait se contracter de -7% en 2020 avant de rebondir avec une croissance …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.