Niger | Programme de déradicalisation

Niger,Boko Haram

Trente-huit anciens combattants du groupe djihadiste Boko Haram achèvent actuellement dans le sud-est du pays un programme de déradicalisation et de formation professionnelle.

Ce sont près de 240 ex-éléments de Boko Haram qui sont passés par le centre de Goudoumaria après s’être rendus aux autorités. «Nous sommes là pour vous assister, pour vous permettre la réinsertion afin que vous puissiez retrouver votre place au sein des communautés et que tout cela (l’épisode Boko Haram) relève du passé», a déclaré à la radio Issa Lémine, gouverneur de Diffa, grande ville du sud-est du Niger, qui s’adressait au groupe de repentis, tous des Nigériens.

Ces repentis, dont trois femmes, ont reçu chacun des outils pour monter leurs propres ateliers en mécanique, plomberie, menuiserie, couture ou soudure. En plus de la formation professionnelle, ils ont reçu une «formation religieuse» sur «la pratique de l’islam modéré», a indiqué le gouverneur. Pour prouver qu’ils ne «verseront plus dans la violence», les repentis ont collectivement prêté serment sur le Coran, a-t-il expliqué et ils pourront ensuite retourner dans leur village.

La plupart des femmes et les enfants du Centre sont considérés comme «des victimes» des terroristes et ont été utilisés par le groupe Boko Haram comme «indicateurs» ou «receleurs» de biens volés lors des attaques, selon les autorités nigériennes. En décembre 2019, une première vague de 110 anciens du groupe djihadiste, dont 47 Nigérians, était sortie du Centre des repentis de Goudoumaria. Parallèlement aux opérations militaires menées contre les djihadistes, les autorités du Niger ont  promis «une amnistie» aux combattants nigériens de Boko Haram qui se repentiront.

Certains pays de la région ont également mis en place un programme d’éducation et de formation d’imams financé par les Nations unies, selon Mohamed Ibn Chambas, représentant spécial en Afrique de l’Ouest du Secrétaire général de l’ONU jusqu’en mars 2021. 

P. Zehr

Voir aussi

Canada,vaccins,Justin Trudeau

Canada | Justin Trudeau appelle à ne pas privilégier certains vaccins

Le Premier ministre Justin Trudeau a appelé mardi les Canadiens à accepter “le premier vaccin …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.