Libertés et médias : Ramid fustige la presse mensongère

Réagissant aux multiples critiques des députés sur ce qu’ils ont qualifié de recul des libertés et des droits de l’homme, le ministre de la Justice a démenti catégoriquement les «allégations», affirmant: «Contrairement à ce qui se dit, les libertés et les droits de l’homme n’ont

pas enregistré de recul sous l’actuel gouvernement, mais plutôt une avancée notoire et ce, bien qu’il y ait, de temps à autre, des dérives d’ailleurs moindres par rapport à la période où vous étiez (actuelle opposition) aux commandes».
Le ministre de la Justice n’a pas raté l’occasion de dire: «Ils sont nombreux, les médias qui mentent et ne traitent pas l’information de façon honnête et professionnelle». Les membres du gouvernement «sont les premières victimes des mensonges de la presse et, malgré cela, ils ne s’adressent pas dans leur majorité à la Justice et se limitent aux démentis», a précisé le ministre.

Voir aussi

HRC des réfugiés dans le monde gravement menacée

HCR | L’éducation des réfugiés dans le monde gravement menacée

En l’absence de mesures immédiates et audacieuses adoptées par la communauté internationale pour contrer les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.