Le polisario s’inspire des méthodes de Daesh en appelant à des attaques contre le Maroc (Insideover)

Le polisario s’inspire des méthodes de Daesh

Le groupe armé “le polisario” s’inspire des méthodes de et appelle ses milices et cellules dormantes à mener des attaques terroristes contre le , ce qui constitue un précédent dangereux, a souligné le magazine italien, .

“Les dirigeants du polisario s’inspirent de et menacent de mener la guérilla et des attaques terroristes contre le , en activant ses milices et ses cellules dormantes”, écrit ce magazine spécialisé dans les relations internationales.

L’auteur de l’article Mauro Indelicato évoque à cet effet des déclarations de dirigeants de ce groupe séparatiste appelant les civils à « se faire exploser au milieu de l’ennemi pour faire le plus grand nombre de victimes ».

“Il s’agit d’un précédent très dangereux et d’une escalade du terrorisme djihadiste dans la région qui rappelle de très près la stratégie médiatique de terreur perpétuée par Daech au Moyen-Orient et en particulier en Europe”, fait constater .

Comme Daesh, le polisario, a-t-il poursuivi, n’a pas non plus de scrupules à kidnapper, former et utiliser des enfants recrutés par des djihadistes, ce qui dénote un tournant inquiétant dans la stratégie terroriste adoptée par les séparatistes.

En soutenant l’initiative marocaine d’autonomie, l’Espagne veut contribuer au règlement du conflit du Sahara

Le magazine rappelle, à cet égard, que “les camps de Tindouf dans le sud de l’Algérie, comme le dénoncent les organisations humanitaires depuis des années, sont devenus un réservoir et un terreau fertile pour les organisations jihadistes, où survivent des enfants sans perspectives d’avenir”.

“C’est dans ces camps où recrutent le mouvement djihadiste al-Qaïda au Maghreb islamique, dont les bases sont en Algérie et les hommes de Mokhtar Bel Mokhtar, le représentant d’al-Qaïda au ainsi que les groupes du Mujao liés au polisario, selon des rapports de services de renseignements occidentaux”, révèle Mauro Indelicato.

souligne, en outre, que les liaisons dangereuses polisario-Daesh sont également confirmées par la prime de 5 millions de dollars du Département d’Etat américain accrochée à la tête du terroriste Adnan Abu Walid al-Sahrawi, membre du groupe du polisario et leader de l’organisation terroriste Daesh au Grand (ISGS) qui a revendiqué l’attaque d’octobre 2017 contre une patrouille conjointe américano-nigériane près du village de Tongo Tongo, au , entraînant la mort de quatre soldats américains.

Dakhla : Arrestation d’un individu pour tentative de vol dans une agence de transfert d’argent

Pour ce média italien, “le polisario a totalement perdu le contrôle”.

Et d’ajouter que “Ce qui se passe actuellement dans les camps de Tindouf en Algérie représente un stratagème pour cacher le drame humanitaire de la population sahraouie dans les camps et une vaine tentative de masquer la scission en son sein”.

LR/MAP

Voir aussi

RASD,Kenya,Raila Odinga

Révocation de la reconnaissance de la pseudo “RASD” par le Kenya | Raila Odinga dément avoir attaqué la décision du Chef de l’Etat

Raila Odinga, leader de la Coalition Azimio La Umoja et principal rival de William Ruto …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...