Le pass sanitaire ne menace pas la reprise économique, selon la BdF

pass sanitaire,France,BdF

La généralisation du pass sanitaire en France ne menace pas la reprise économique, a estimé, jeudi, le gouverneur de la Banque de France (BdF), alors que plusieurs secteurs craignent une baisse de la fréquentation en raison de cette mesure.

“L’extension du pass sanitaire, si elle entraîne une extension de la vaccination, devrait même plutôt consolider la croissance”, a déclaré François Villeroy de Galhau sur Franceinfo.

Lundi soir, le président Emmanuel Macron avait annoncé une extension du pass sanitaire qui deviendra obligatoire d’ici à début août pour pouvoir accéder aux restaurants, cinémas, centres commerciaux et transports de longue distance, entre autres espaces recevant du public.

Mercredi, des milliers de Français ont manifesté dans plusieurs villes françaises contre cette mesure, annoncée dans le cadre d’une reprise épidémique et une propagation du variant Delta, plus virulent et 60% plus transmissible que les précédentes souches, qui est devenu majoritaire dans l’hexagone depuis le week-end dernier.

“C’est l’intérêt de (…) tous les secteurs d’aller le plus possible vers la vaccination”, a jugé le gouverneur de la Banque de France, estimant que la vaccination demeure “la meilleure protection non seulement de nos santés mais aussi de nos emplois”.

Il a également minimisé les inquiétudes quant aux conséquences économiques d’une quatrième vague épidémique liée au variant Delta.

“Quand on regarde dans les trimestres passés, chacune des vagues a eu de moins en moins d’effets économiques négatifs”, a-t-il remarqué.

“Le variant Delta n’est pas la principale menace” pour l’économie, a-t-il estimé, évoquant à cet égard les difficultés des entreprises françaises à pourvoir recruter.

Selon lui, 44% des entreprises interrogées par la banque centrale font état déjà de difficultés de recrutement, “alors que l’on est au tout début de cette reprise”. “Là on retrouve, ce qui est malheureusement, la principale difficulté française : l’insuffisance de l’offre disponible”, a-t-il affirmé.

Face au rebond épidémique, le gouvernement appelle les Français à se faire massivement vacciner afin d’éviter une nouvelle vague de l’épidémie de Covid-19, qui interviendrait selon les estimations des autorités sanitaires à la fin de l’été.

LR/MAP

Voir aussi

test Covid

France | Un test Covid de moins de 24h pour les non-vaccinés de retour d’Espagne et du Portugal

La France a annoncé, jeudi, un durcissement des conditions d’entrée sur son sol pour les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.