Le modèle marocain en matière de gestion de l’eau mis en avant à Naples

Green Med,Maroc,transition écologique,ressources hydriques,Italie

Le modèle marocain en matière de gestion des ressources hydriques a été mis en avant, vendredi soir à Naples, au salon méditerranéen dédié à la transition écologique Green Med.

“Le Royaume s’est doté d’une politique efficace et avant-gardiste pour une gestion optimale des ressources hydriques, initiée par feu SM Hassan II et poursuivie par SM le Roi Mohammed VI”, a affirmé l’ambassadeur du Maroc en Italie, Youssef Balla, qui intervenait lors de la clôture des travaux.

Cette politique est axée sur la bonne gouvernance des ressources en eau, la mise en place des plans de gestion intégrés, la création d’institutions fortes et engagées ainsi que la valorisation des ressources humaines qualifiées, a expliqué le diplomate marocain, se félicitant des acquis indéniables accumulés par le Royaume dans ce domaine, notamment en matière de mobilisation des eaux superficielles pour l’irrigation et l’alimentation en eau potable.

Pour sa part, le secrétaire général de l’Agence du bassin hydraulique de Souss Massa (ABHSM), Abdelhamid Aslikh, a fait savoir que le pays accorde un intérêt particulier au secteur de l’eau, placé au centre des préoccupations des politiques économiques en raison de son rôle déterminant dans la sécurité hydrique.

Les relations Maroc-CCG, un modèle de partenariat renouvelé à dimension stratégique

Dans ce cadre, “le Maroc a engagé depuis longtemps une politique dynamique pour doter le pays d’une importante infrastructure hydraulique, améliorer l’accès à l’eau potable, satisfaire les besoins des industries et du tourisme et le développement de l’irrigation à grande échelle”, a poursuivi le responsable marocain, indiquant que le Royaume a réussi à bâtir un modèle efficient de gestion de l’eau, propre au pays et cité en exemple à l’échelle internationale.

La création des Agences de Bassins Hydrauliques il y a plus d’une vingtaine d’années, a-t-il ajouté, témoigne d’une politique volontariste de décentralisation, associant l’ensemble des acteurs de l’eau au niveau du bassin hydraulique.

De son côté, le directeur du musée Mohammed VI de la civilisation de l’eau au Maroc, Abdennabi El Mandour, a saisi l’occasion pour présenter le patrimoine et l’histoire de l’eau au Maroc, notanmment dans les villes de Marrakech, Fès et Tétouan.

“L’objectif premier du musée est de démontrer le génie marocain dans la gestion de l’eau et ses caractéristiques dans tous ses états”, a-t-il expliqué, notant que cet édifice, leader en Afrique, a une portée historique, scientifique, culturelle et pédagogique.

Maroc-UE | Examen des moyens de promouvoir la coopération en matière d’investissement durable

Selon M. El Mandour, le musée est à la fois “un lieu d’histoire portant un regard bienveillant sur le passé, les traditions et le savoir-faire, et un lieu d’innovations techniques et technologiques résolument tourné vers le futur”.

La séance de clôture du Green Med a été marquée par la présence d’éminentes personnalités diplomatiques et politiques, qui ont salué, à leur tour, le modèle marocain en matière de gestion de l’eau.

Le Green Med vise à animer le débat autour de la transition écologique, en l’occurrence la gestion des ressources hydriques, tout en impliquant les institutions stratégiques, les associations professionnelles, les consortiums, les organes de gouvernance publique et les universités de la région.

LR/MAP

,

Voir aussi

Les Impériales 2024

Les Impériales 2024 | Projection des campagnes de communication en lice pour les Prix les Etoiles

En pré-ouverture du 7è meeting annuel “Les Impériales 2024”, quelque 275 campagnes de communication et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...