L’Algérie et le «polisario» veulent induire la communauté internationale en erreur à travers l’exploitation du thème des droits de l’Homme au Sahara marocain

L’Algérie et le «polisario» veulent induire la communauté internationale en erreur à travers l’exploitation du thème des droits de l’Homme au Sahara marocain

L’Algérie et le «polisario » cherchent à induire la communauté internationale en erreur à travers leur tentative d’exploitation de la question des droits de l’Homme au Sahara marocain, a affirmé mardi le journal électronique bulgare « Novini ».

Dans un article intitulé « L’Algérie et le polisario tentent d’induire la communauté internationale en erreur en exploitant la question des droits de l’Homme au Sahara marocain », le quotidien souligne que dans la lettre adressée au Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme, les présidents des régions Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab, Sidi Hamdi Oued Errachid et Yenja El Khattat, ont exprimé leur rejet catégorique des allégations véhiculées par l’Algérie et le « polisario » sur la situation des droits de l’Homme au Sahara marocain, dénonçant la propagande menée par l’Algérie et le “polisario” pour tenter de priver les populations des deux régions des bénéfices du développement.

Les deux responsables ont souligné que l’Algérie doit être interpellée sur sa politique de diversion et de désinformation visant à détourner l’attention sur le drame des personnes séquestrées à Tindouf, note le journal, ajoutant que la lettre adressée par les présidents des deux régions découle de leur parfaite connaissance de la situation dans leurs circonscriptions électorales, de par leurs responsabilités et au vu de la légitimité démocratique et de la représentativité électorale dans les deux régions, qui appartiennent au Sahara marocain.

Les présidents des deux régions ont également noté dans leur lettre que le responsable onusien sait très bien que le Sahara marocain fait l’objet d’un conflit vieux de plusieurs décennies, que l’Algérie tente de faire durer dans le temps, en tant que principale partie prenante qui manipule le « polisario » pour faire diversion et induire en erreur l’opinion publique internationale à travers l’exploitation du thème des droits de l’Homme à des fins purement politiques, écrit le journal.

Les présidents des régions Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab ont rappelé, à ce propos, que leur statut représentatif et leur appartenance sahraouie, en plus des longues années passées dans les camps de Tindouf, où ils ont occupé plusieurs fonctions au sein du «polisario » avant de regagner le Maroc, leur confèrent la légitimité d’attirer l’attention sur les desseins de cette exploitation immorale des droits de l’Homme et des instances de l’ONU en charge de ce dossier par l’Algérie et le «polisario », souligne la publication.

Les deux responsables ont relevé, poursuit le journal, que cette stratégie de désinformation qui vise le Royaume du Maroc, se base sur la manipulation de certains jeunes qui ne disposent d’aucun soutien parmi la population sahraouie locale afin de créer des tensions de façon délibérée et de tenter de leur donner une dimension démesurée à travers les supports de propagande séparatiste et faire croire à des violations et des événements imaginaires des droits de l’Homme en vue d’induire en erreur l’opinion internationale et de susciter son attention, précisant que la population locale bénéficie d’une protection réelle à travers les garanties constitutionnelles et un cadre juridique et institutionnel national conforme aux engagements internationaux du Royaume.

LR/MAP

Voir aussi

BAD Mieux reconstruire l’Afrique après la Covid-19

BAD | Mieux reconstruire l’Afrique après la Covid-19 (Adesina)

Le groupe de la Banque africaine de développement (BAD) planchera sur la reconstruction des pays …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.