La réforme du système d’éducation et de formation vise à permettre aux élèves d’accéder aux apprentissages de base

Gouvernement,système éducatif,Maroc,Réforme de l’enseignement

Le Chef du , , a affirmé mardi que le nouveau chantier de réforme du système d’éducation et de formation vise à permettre aux élèves d’accéder aux apprentissages de base et à assurer qu’ils poursuivent et achèvent leur enseignement obligatoire.

La feuille de route que le a œuvré à son élaboration, en concertation avec toutes les parties concernées, a pour objectifs de généraliser l’enseignement préscolaire d’ici 2028 et de s’assurer de sa qualité pour préparer les apprenants au cycle primaire, en créant environ 4.000 unités par an au profit des enfants âgés de 4 à 6 ans, a indiqué M. Akhannouch en réponse aux questions orales sur “l’état de l’éducation et le plan de réforme” au cours de la séance mensuelle de politique publique à la .

Le Chef du a souligné que cela se fera par l’adoption d’une stratégie territoriale efficace qui s’accompagne de programmes de sensibilisation élargis pour les familles, en particulier dans les zones non couvertes par ce type d’enseignement.

Il s’agit aussi, a-t-il ajouté, de permettre aux éducateurs et éducatrices à ce niveau d’études d’avoir une solide et bonne formation, de mettre en place des mécanismes de gestion déléguée avec les partenaires associatifs et le renforcement de leurs capacités, ainsi que la mise en place de mécanismes d’évaluation.

Afin d’améliorer le modèle de suivi et d’évolution des situations des élèves et d’assurer leur acquisition des apprentissages de base, M. Akhannouch a noté que le gouvernement œuvrera à l’identification et à l’évaluation des “objectifs d’apprentissage” en élaborant des référentiels pour chaque niveau scolaire et à informer clairement les acteurs des compétences acquises à la fin de chaque année, tout en mettant en place un système qui identifie les écueils et propose des approches intégrées en classe et d’autres complémentaires en dehors du temps scolaire, avec la participation de spécialistes.

Lire aussi
Maroc/ Reddition des comptes | 26 élus communaux déchus de leurs mandats

Le Chef du gouvernement a fait observer que la nouvelle feuille de route veillera à trouver des parcours diversifiés et alternatifs depuis le niveau collégial et à assurer l’intégration des élèves dans les parcours professionnels du secondaire qualifiant.

L’objectif, a-t-il expliqué, est de permettre aux élèves de concrétiser leurs choix, à travers le renforcement de leur suivi par des conseillers d’orientation depuis la fin du cycle primaire, et développer un modèle de détection précoce et proactif de la possibilité d’échec ou d’interruption scolaire en vue de pouvoir intervenir en temps opportun.

M. Akhannouch a conclu que la satisfaction des besoins fondamentaux et la mise en place de bonnes conditions de scolarisation et de réussite passent par un renforcement des dispositifs d’accompagnement social dans les écoles, en améliorant la qualité des dispositifs d’accompagnement social et en s’assurant de l’adéquation et de l’efficacité des services rendus aux élèves, notamment les transports scolaires, les restaurants, les internats et les écoles communautaires.

LR/

Voir aussi

Skhirat,Couverture sociale,retraite maroc

Skhirat | Débat sur la généralisation de la retraite pour une équité intergénérationnelle

Les participants à un panel tenu, mercredi à Skhirat dans le cadre du colloque international …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...