La Banque Mondiale prévoit une croissance de 4% pour le Maroc en 2021

Banque Mondiale | La relance économique post-Covid constitue une opportunité pour le Maroc

La Banque mondiale (BM) prévoit une croissance de 4% de l’économie marocaine en 2021 grâce à la progression de la production agricole à l’issue de la période de sécheresse et à l’allégement des mesures de confinement.

“Le Maroc devrait renouer avec une croissance de 4% en 2021 grâce à l’accroissement de la production agricole à l’issue de la période de sécheresse et à l’allégement par l’État des mesures de confinement”, indique le dernier rapport de la BM sur les Perspectives économiques mondiales de janvier pour les pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

L’économie marocaine devrait se contracter de -6,3% en 2020 selon les estimations de la BM, qui prévoit également une croissance économique au Maroc de l’ordre de 3,7% en 2022.

La BM fait savoir que l’activité économique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord devrait, selon les projections, afficher une “modeste reprise” de 2,1% en 2021, “en raison des dommages persistants provoqués par la pandémie et de la faiblesse des cours du pétrole”.

Ces perspectives tablent sur la maîtrise de la pandémie, la stabilisation des prix pétroliers, l’absence de toute escalade des tensions géopolitiques et le déploiement de vaccins anti-COVID au deuxième semestre. Selon les projections basées sur l’hypothèse d’une amélioration de la situation pendant une période de deux ans, en 2022, la production économique sera encore inférieure de 8 % au niveau indiqué par les estimations établies avant la pandémie, fait observer la Banque mondiale.

Le taux de croissance des pays importateurs de pétrole devrait atteindre 3,2 % en 2021 en raison de l’allégement progressif des restrictions imposées aux déplacements et de la lente reprise de la demande intérieure, relève l’institution basée à Washington, notant qu’il ne devrait toutefois être que de 2,7 % pour l’exercice 2021 en Égypte par suite de l’effondrement des secteurs du tourisme et de l’extraction gazière et du ralentissement d’autres secteurs importants comme celui des industries manufacturières.

Pour ce qui est des pays exportateurs de pétrole, leur taux de croissance devrait atteindre 1,8 % cette année, “grâce à la normalisation de la demande de pétrole, l’assouplissement escompté des quotas de production de pétrole de l’OPEP+, la poursuite de politiques d’accompagnement et l’élimination progressive des restrictions imposées par les pays en raison de la pandémie”, fait savoir l’institution de Bretton Woods.

La Banque mondiale prévient que “les risques de dégradation sont prépondérants et liés à la trajectoire de la pandémie et à ses répercussions sociales, aux pressions à la baisse qui s’exercent sur les cours du pétrole, aux incertitudes politiques nationales et aux tensions géopolitiques.”

Une baisse des cours du pétrole, une volatilité excessive ou une prolongation des réductions de production de pétrole de l’OPEP+ entraveraient la croissance des pays émergents exportateurs de pétrole et des pays en développement de la région, souligne-t-on.

Pour leur part, les importateurs de pétrole pourraient également souffrir d’une baisse des cours pétroliers du fait de la contraction des envois de fonds et des investissements directs étrangers provenant des pays exportateurs de pétrole de la région, conclut le rapport.

LR/MAP

Voir aussi

ONCF,UIC,Rabie Khlie

ONCF | Le secteur ferroviaire national suscite un grand intérêt

Le modèle de développement durable du secteur ferroviaire marocain a suscité un grand intérêt lors …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.