Kenya | Le gouvernement et les prêteurs locaux au chevet des PME

Kenya Le gouvernement et les prêteurs locaux au chevet des PME

Le gouvernement kényan par le biais du ministère des Finances et les prêteurs locaux ont ouvert une ligne de crédit destinée à soutenir les petites et moyennes entreprises (PME) touchées par la Covid-19.

Le système de garantie de crédit des PME permettra à l’État d’assurer une partie des risques encourus par les banques commerciales en accordant des prêts aux PME.

Le ministre des Finances, Ukur Yatani, a déclaré que les perturbations causées par le virus ont affecté profondément les petites entreprises qui seront dans l’incapacité de se voir accordées un crédit abordable et de qualité dans le cadre des arrangements traditionnels.

“Ce système de garantie est conforme aux meilleures pratiques dans d’autres régions où les systèmes de garantie de crédit ont été utilisés avec succès pour améliorer l’accès au crédit par les PME”, a expliqué l’argentier du Kenya.

Le gouvernement a mis de côté 3 milliards de shillings (environ 30 millions de dollars) comme capital d’amorçage pour la création du programme PME avec un financement supplémentaire qui dépasse actuellement 20 milliards de shillings (environ 200 millions de dollars) provenant d’institutions financières partenaires et de partenaires de développement.

Le fonctionnement du système est guidé par la loi n° 2 de 2020 sur les finances publiques, qui confère au ministre des Finances le pouvoir de superviser les opérations quotidiennes du fonds et qui stipule que seules les entreprises qui relèvent de la définition de PME donnée dans la loi peuvent bénéficier des garanties.

L’Union européenne a déjà engagé 100 millions d’euros (11,7 milliards de shillings), renforçant le système de garantie de crédit soutenu par l’État.

Ce n’est pas la première fois que le pays réfléchit à un programme de ce type qui a été bien mis en œuvre notamment en Europe et en Asie.

Le Trésor national du Kenya a lancé pour la première fois la proposition d’un système de garantie de crédit en mai 2018 dans le cadre d’un effort visant à réduire le profil de risque des PME et à faciliter l’accès au crédit.

La Banque centrale du Kenya a fait pression pour le déploiement rapide du fonds dans le but d’aider les PME durement touchées par la pandémie de Covid-19 à rester à flot.

Selon l’enquête nationale sur les PME menée en 2016, le secteur des petites et moyennes entreprises employait environ 14,9 millions de personnes en 2015, offrant sans doute le plus grand nombre de possibilités d’emploi au Kenya.

Plus tôt cette année, le Trésor a déclaré que la plupart des PME étaient confrontées à des problèmes de crédit en raison de la nature des garanties non bancables.

LR/MAP

Voir aussi

L’Algérie veut assurer la présidence du Parlement panafricain sans être élue

L’Algérie veut assurer la présidence du Parlement panafricain sans être élue

L’Algérie veut assurer la présidence du Parlement panafricain (PAP) sans être élue, ce qui constitue …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.