Initiative “La Ceinture et la Route” | Le Maroc et la Chine entament une nouvelle ère de coopération

BRI,Maroc,Chine

L’initiative “la Ceinture et la Route” (BRI), porteuse d’un esprit de paix, de coopération, d’ouverture, d’inclusion, d’apprentissage et de bénéfices mutuels, permet au Maroc et à la Chine d’entamer une nouvelle ère de coopération, a affirmé, mercredi, le vice-président de la Commission nationale chinoise de la Réforme et du Développement (NDRC), Ning Jizhe.

Lors de la cérémonie de signature de la Convention du Plan de la mise en œuvre conjointe de la Ceinture et de la Route entre le Maroc et la Chine organisée par visioconférence, M. Ning a souligné que cette initiative “donne un élan à une coopération plus profonde dans le domaine des infrastructures et au partage des bénéfices du développement”, ce qui “marque une nouvelle ère dans la coopération entre la Chine et le Maroc”.

M. Ning, qui s’est félicité de la fluidité de la consultation politique entre les deux pays, a rappelé que le Président Xi Jinping et SM le Roi Mohammed VI ont élevé les relations diplomatiques bilatérales au rang de partenariat stratégique en mai 2016, précisant que le Maroc et la Chine ont signé le mémorandum d’entente sur l’initiative de la Ceinture et de la Route en novembre 2017, le Royaume devenant ainsi le premier pays maghrébin à rejoindre cette initiative.

Se réjouissant de l’accroissement des échanges commerciaux, le responsable chinois a relevé que les investissements directs de la Chine au Maroc ont atteint 380 millions USD, précisant que la plupart de ces investissements sont dédiés aux infrastructures, aux pièces mobiles, aux télécommunications et à la pêche.

En 2020, le commerce bilatéral a atteint 4,76 milliards USD, soit une hausse de 2% malgré la pandémie de Covid-19 et la récession du commerce international, a-t-il poursuivi.

“Nous nous attendons à ce que le commerce dépasse le record de 6 milliards cette année. L’année 2021 devrait être une année d’abondance pour le commerce bilatéral”, a-t-il noté.

Évoquant la gestion de la pandémie, M. Ning a rappelé que la société Sinopharm et le gouvernement marocain travaillent en étroite collaboration pour promouvoir l’essai de phase III, l’approvisionnement et la production du vaccin Covid-19, soutenant que cette coopération insufflera une nouvelle dynamique à la relance économique et protègera le bien-être de la population.

Lire aussi
Maroc/ COVID-19 | 203 nouveaux cas, 218 guérisons en 24H

La communication entre les peuples devient de plus en plus étroite, a expliqué le responsable chinois, relevant que “depuis le début de la pandémie de Covid-19, les peuples de nos pays se soutiennent et sont solidaires les uns des autres”.

“Le Maroc est le seul pays de la région à disposer de trois instituts Confucius et il aide à cultiver de nombreux émissaires civils de l’amitié entre la Chine et le Maroc” a-t-il dit.

Soutenant que le président Xi Jinping et SM le Roi Mohammed VI attachent une grande importance au partenariat bilatéral stratégique, il a souligné que le Maroc est un partenaire important dans la coopération BRI.

Afin de promouvoir le développement de qualité de la BRI et la coopération concrète dans divers domaines, les gouvernements chinois et marocain ont œuvré ensemble pour l’implémentation de ce Plan de la BRI.

Ce plan définit la feuille de route globale, à plusieurs niveaux et dans plusieurs domaines, pour approfondir la coopération bilatérale, a-t-il indiqué.

“Nous espérons que nous pourrons maintenir un contact étroit, consolider la mise en œuvre du plan, obtenir des résultats plus tangibles et insuffler un nouvel élan au développement de qualité de la BRI entre la Chine et le Maroc à l’avenir”, a-t-il conclu.

La Convention du Plan de la mise en œuvre conjointe de la Ceinture et de la Route entre le Maroc et la Chine a été signée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Étranger, Nasser Bourita, et le vice-président de la Commission nationale chinoise de la Réforme et du Développement (NDRC), Ning Jizhe.

Cette Convention vise à favoriser l’accès aux financements chinois prévus par l’initiative la Ceinture et la Route (Belt and Road Initiative –BRI) pour la réalisation de projets d’envergure au Maroc ou pour la facilitation des échanges commerciaux, l’établissement de joint-ventures dans différents domaines (parcs industriels, énergies, y compris les énergies renouvelables).

LR/MAP

Voir aussi

Maroc,Espagne

Maroc-Espagne | Le mépris de Madrid payé cher…

Les relations diplomatiques entre le Maroc et l’Espagne ont traversé une zone de turbulence sévère, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...